12 avril 2021

Beni :12 étudiants arrêtés lors de la marche passent nuit au cachot.

Les 12 étudiants de l’Université officielle de Semuliki (UOS) Béni arrêtés ce jeudi 02 juillet lors de la marche pacifique, ne sont pas libérés, et passeront nuit au cachot.
Parmi eux, le président du comité estudiantin, Fabrice Mulwahali. Ils ont été arrêtés par la police puis transférés au parquet près le tribunal de grande instance de Béni.

Selon Azarias Mokonzi, porte parole du comité estudiantin de l’UOS, Béni, le maire intérimaire a promis son implication personnelle pour leur libération le plus tôt possible.

Il convient de rappeler que les manifestants avaient pour but de déposer un mémorandum à la Mairie de Béni et exiger la reprise des cours en dépit de covid19.

KAWA NGOY Érick

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?