12 avril 2021

Tshisekedi exige la démission du ministre de la justice avant de rencontrer Kabila.

La médiation secrète que mène la Représentante du secrétaire général des Nations-Unies en République démocratique du Congo, Leila Zerrougui pour une rencontre entre Tshisekedi et Kabila, semble accoucher d’une souris.

En effet, la cheffe de la mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco) a, successivement rencontré Félix Tshisekedi et Joseph Kabila la semaine qui a précédé le 30 juin.

Une source proche de la Monusco indique que le le Chef de l’État pose des conditions comme préalables avant toute rencontre. Pour Félix Tshisekedi, il n’était pas opportun de voir Kabila avant la fête de l’indépendance, mais aussi et surtout, il exige la démission de Tunda Ya Kasende, ministre de la justice et garde des sceaux comme préalable.

Pourtant, la patronne de la Monusco tient à rapprocher le Président Félix et son partenaire de coalition à se rencontrer pour fumer le calumet de la paix. Selon la même source, deux rendez-vous initialement prévus entre les deux hommes ont été successivement repoussés.

Il convient de rappeler que la tension entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila est montée d’un cran ces derniers jours, en raison de la réforme judiciaire initiée par le FCC et l’épisode du ministre de la justice qui avait envoyé l’avis du gouvernement à l’Assemblée nationale, sans que la question des propositions des lois Minaku et Sakata soit discutée au conseil ministériel.

Édouard Bajika

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?