2 mars 2021

Insécurité : Tshisekedi entre offensive et dialogue

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont lancé depuis quelques mois des opérations de grande envergure dans l’Est du pays pour traquer les groupes rebelles qui y sévissent. Depuis lors, les groupes armés sont réduits et leur capacité de nuisance réduite.

En dépit du succès des FARDC sur terrain, Tshisekedi opte aussi pour la diplomatie.
Le Président de RDC, Félix Tshisekedi a fait appel à des anciens chefs de milices. Ces derniers vont prendre langue avec un groupe armé qui massacre quotidiennement les civils.

Germain Katanga, un ex-commandant de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI). Cet ancien chef de guerre qui a combattu le gouvernement congolais pendant près de quatre ans en Ituri, fait partie de la délégation qui s’est rendue en Ituri, d’après un ordre de mission établi par le directeur de cabinet par intérim du Président Tshisekedi. Il y a aussi Matthieu Ngudjolo qui fait partie de la délégation.

Dans la province de l’extrême nord-est de la RDC à la lisière de la frontière ougandaise, ces anciens responsables de rebellions ont la tâche de discuter avec les responsables de la Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) afin que ce groupe armé dépose les armes.

Édouard Bajika

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?