Le CLC annonce une marche pacifique dimanche 19 juillet

Les manifestants devant la police le 31/12/2017 à Kinshasa lors de la marche initiée par le Comité laïc de coordination (CLC). Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le comité laïc de coordination (CLC) en partenariat avec plusieurs mouvements citoyens et structures pro démocratie appellent à une marche pacifique dimanche 19 juillet 2020 pour exiger la « dissolution de l’Assemblée nationale ».

Dans un communiqué du lundi 06 juillet signé par le Dr. Gertrude Ekombe et
Franklin Mbokolo dont une copie est parvenue à la rédaction de REPLIK. CD, le CLC
estime qu’il « temps d’arrêter la fabrication des fraudes électorales pour 2023″

Le CLC et ses partenaires qui sont : Lucha, Filimbi, les Congolais debout, Nouverco, UNJCPD, Telema Ekoki, Jeunesse Espoir, Le coq éveil du Congo, Dynamique des Jeunes, Collectif 2016 du feu Rossy Mukendi, FODEDH, MSFD, la Vie humaine est sacrée, Biso peuple, FOJEC, Ndjili na Biso, Pour la liberté des opprimés, ACAJ, protestent énergiquement contre la décision de l’Assemblée Nationale d’entériner, malgré les fortes contestations de l’opinion, la nomination à la tête de la CENI d’un ancien membre de l’équipe Nangaa, pour prolonger dans la durée la politisation et l’instrumentalisation de cette haute institution de la démocratie.

Pour ces organisateurs de la marche pacifique, par cet acte,  » la présidente de l’Assemblée Nationale, Jeanine Mabunda a décidé de porter à son paroxysme l’extrême provocation du peuple pour mettre à l’épreuve sa capacité à se défendre par lui- même, y compris contre ses soi-disant représentants qui sont davantage préoccupés par la défense de leurs intérêts égoïstes et partisans », peut-on lire dans ce communiqué.

 » Puisque cette situation intolérable est la conséquence directe d’une alliance politique contre-nature, à la base du grave dysfonctionnement des services de l’Etat, le CLC et ses partenaires lancent un appel pressant à toutes les forces vives de la nation à poursuivre sans désemparer la lutte de libération de la démocratie », poursuit cette annonce.

A lire ce communiqué, les actions des rues reprennent sans désemparer.  » Ce dimanche 19 juillet 2020, soyons engagés, déterminés et solidaires ; participons massivement à une grande marche pacifique de protestation, à Kinshasa et dans d’autres villes du pays, pour exiger haut et fort la dissolution de la présente Assemblée nationale qui a administré la preuve de sa parfaite inutilité et de son évidente nocivité « , martèle le comité de coordination.

Ils invitent à cette marche les militants des partis politiques et des organisations sociales et professionnelles ; magistrats, avocats, professeurs d’université, députés, fonctionnaires, policiers, étudiants, jeunes et vieux, hommes et femmes de bonne volonté, wewa, chômeurs et vendeurs de marché.

En attendant, le CLC et ses partenaires invitent leurs membres et toutes les forces vives de la Nation à « participer massivement à toutes les autres marches de protestation qui seront organisées à travers le pays et dans la Diaspora, notamment le 9 juillet à Kinshasa et à Goma, et le 10 juillet à Lubumbashi ».

Les préparatifs ont déjà commencé dans les États-majors des partis politiques pour ce faire.

LM

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?