Remise reprise à l’IGF : Jules Alingete prône l’intégrité irréprochable.

La passation pacifique et civilisée du pouvoir a vécu ce mardi 07 juillet à l’inspection générale des finances, entre les comités sortant et entrant.

Dans son allocution en présence du Directeur du cabinet du Chef de l’État, de plusieurs conseillers à la Présidence, le nouvel inspecteur Jules Alingate a émerveillé les inspecteurs généraux des finances et tous les cadres et agents du personnel administratif, financier et technique de l’IGF, par des innovations annoncées dans les grandes lignes de son programme d’action.

 » Nous pensons que pour mieux redresser les anti-valeurs dans notre société, nous devons nous-mêmes en interne nous doter d’une intégrité irréprochable. Nous serons donc extrêmement regardant et sans complaisance sur cet aspect de chose « , a-t-il lancé en substance.

Jules Alingate en a ainsi profité pour inviter tous ses collègues à souscrire à cette nouvelle dynamique pour se mettre résolument au service de la nation et être à la hauteur de la confiance placée en eux par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

Bien avant cette adresse du nouvel entrant, Victor Batubenga Mbayi, inspecteur général des finances sortant a eu des mots justes pour remercier le Président de la République pour la confiance, remercié tous les agents et cadres de l’IGF pour leur collaboration, avant d’inviter son remplaçant à relever les nombreux défis qui jalonnent l’IGF.

La dernière étape était dominée par l’allocution du représentant du Chef de l’État. En bon pédagogue, le directeur du cabinet de Félix Tshisekedi, Casimir Eberende a fait l’éloge de Victor Batubenga, et rappelé au nouvel inspecteur qu’il faut de nouvelles stratégies pour donner une impulsion à cet instrument de contrôle des finances et services et des biens de
l’État qu’est l’IGF.

 » Notre présence en ce lieu marque un signal fort pour booster ce service spécialisé de la Présidence qui bénéficie désormais du soutien total du Chef de l’État afin de juguler tous les trous qui laissaient échapper les finances de la République.

Le directeur du cabinet du Chef de l’État a invité les nouveaux dirigeants à l’intégrité, légalité, dynamisme pour un nouveau départ. « Ne vous laissez pas aller dans les anti-valeurs. Soyez dignes d’être des Congolais nouveaux qui s’inscrivent dans l’action de développement du Président de la République », a-t-il conseillé.

Édouard Bajika

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?