EPST: Le Vice-ministre Didier Budimbu visite le Fonds pour la promotion de l’éducation

Le Vice-ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Didier Budimbu a rendu visite ce mercredi 08 juillet au Front pour la promotion de l’enseignement national (FPEN).

Après avoir parcouru tous les services de cette structure, Didier Budimbu a circonscrit sa visite:  » Je suis venu visiter le DG et toute l’équipe et les réconforter. Je pense que les jours à venir seront meilleurs « , a-t-il présagé.

Le Vice-ministre était surtout porteur d’un message :  » Il y a une bonne nouvelle à annoncer. C’est par rapport au décret qui est entrain de restructurer les ressources du FPEN, surtout qu’on a eu gain de cause aujourd’hui au niveau du gouvernement. La démarche suit le processus pour que le Premier ministre puisse signer le décret « , a-t-il révélé.

« Au niveau du FPN, ils nous ont apporté le travail qu’ils ont abattu, nous avons amené au niveau de la commission et il a été adopté et le FPN aura assez de moyens, assez de ressources pour soutenir la gratuité de l’enseignement qui est le cheval de bataille du Chef de l’État, l’une des actions phares de son quinquennat », a précisé le Vice-ministre, Didier Budimbu.

Pour sa part, le DG du FPEN, François Ekofo n’a pas caché sa satisfaction.  » Nous sommes très réconfortés par la visite du Vice-ministre qui est notre tutelle. Nous croyons qu’avec le travail que nous sommes entrain de faire en interne, nous allons encore travailler davantage pour que le FPN joue son rôle de soutien à la gratuité de l’enseignement, de soutien à la promotion de l’éducation dans son ensemble « .

Et le DG ajouter :  » Nous comptons beaucoup sur l’appui du gouvernement, et nous sommes très heureux et que le décret que nous avons élaboré ensemble au nom du FPN avec l’appui du cabinet est entrain d’évoluer et nous attendons ce décret qui nous donnera encore beaucoup de ressources capables d’appuyer les activités, de supporter les activités sur terrain pour continuer le travail  »

Pour un expert de l’EPST, le fonds pour la promotion de l’éducation devait être en pôle position dans la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement, mais n’avait plus les moyens de sa politique depuis la suppression de frais scolaires.

Il convient de souligner que le FPEN a pour objet de soutenir et de promouvoir l’éducation nationale. A cette fin, il collecte les ressources nécessaires en vue d’accomplir toutes les opérations se rattachant directement ou indirectement à cet objet. Il pourra bénéficier encore de fond de la part du gouvernement pour poursuivre sa mission. D’où, ce de soulagement de son directeur général François Ekofo.

Par ailleurs, le FPEN intervient dans 12 domaines, notamment l’organisation des mutuelles de santé et des activités sur la médecine scolaire; l’appui aux études spécifiques dans le domaine de l’enseignement fondamental; le soutien institutionnel et infrastructurel aux établissements d’enseignement public et aux services centraux des Ministères en charge de l’éducation nationale. Ce, en recourant aux partenaires extérieurs.

L M

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?