Kananga: L’ONG FMMDK aux chevets des survivants des violences sexuelles

Kananga: L’ONG FMMDK aux chevets des survivants des violences sexuelles

Dans le cadre du projet justice, autonomisation et dignité de la femme et la jeune fille du Kasaï Central, (JAD) l’organisation non gouvernementale femme main dans la main pour le développement du kasaï (FMMDK) s’est lancée dans la réinsertion des victimes des violences sexuelles et celles basées sur le genre dans la province du Kasaï Central.

Il s’agit d’un projet exécuté conjointement par trois agences de Nations-Unies notamment, le Bureau conjoint de Nations-Unies au droits de l’homme (BCNUDH), programme de Nations-Unies pour le développement (PNUD) et le programme de Nations-Unies pour la population (UNFPA).

Selon Nathalie Kambala Luse, secrétaire exécutive de FMMDK qui se charge de cette question, ladite réinsertion suit une étape avant sa mise en exécution.

Elle a précisé dans une interview accordée à REPLIK.CD ce mercredi 7 juillet 2020 que sa structure est à pieds d’œuvre pour les activités dans le cadre de la réinsertion socio-économiques et réscolarisation des jeunes filles et femmes victimes de violences sexuelles.

L’action menée par cette structure vise à assister 400 personnes comme précisé madame Nathalie Kambala. Elle a par ailleurs indiqué que la sélection de ces victimes a été assurée par un comité des Agences de Nations-Unies qui travaillent dans le cadre du projet justice, autonomisation et dignité de la femme et de la jeune fille au Kasaï Central.

P.L.M Tshitenge

Please follow and like us:

REPLIK

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?