Jour : 11 juillet 2020

Cour constitutionnel : Démission , démenti , l’imbroglio perdure

Le doute s’installe dans l’opinion à propos de la prétendue démission de Benoît Lwamba, président de la Cour constitutionnelle.

En effet, une lettre circule sur les réseaux sociaux attribuée au président Benoît Lwamba qui a démissionné pour des raisons personnelles. Jeune Afrique affirme l’authenticité de ladite lettre et révèle que le concerné avait rencontré le Chef de l’État le 4 juillet. Selon ce média, Benoît Lwamba avait exprimé à Félix Tshisekedi sa volonté de démissionner suite aux pressions qu’il subit de certains membres du FCC.

Les juges de la Cour constitutionnelle affirment avoir reçu chacun l’original de la lettre de démission et en ont pris acte.

Quelques heures plutard, c’est le directeur de cabinet de Benoît Lwamba qui publie une lettre de démenti. « Le Président de la Cour constitutionnelle qui séjourne en Belgique pour raison de santé, m’a demandé de démentir les rumeurs de sa démission », peut-on lire dans ce communiqué distribué dans plusieurs médias.

Voilà qui a créé une confusion au sein de la population qui ne sait à qui se fier pour une lumière quant à ce. Mais selon plusieurs sources concordantes, Lwamba a bel et bien démissionné.

Rédaction

Marche de lamuka : Jean Pierre Bemba sera dans la rue ce lundi

La plateforme politique Lamuka tient à marcher lundi 13 juillet contre l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la commission électorale nationale indépendante (CENI)par l’Assemblée nationale et ce, malgré que le gouverneur de la province n’a pas pris acte de cette marche.

Jean-Pierre Bemba, président du MLC, membre de la coalition Lamuka précise qu’il sera aussi dans la rue et mobilise la population congolaise à participer à cette a marche pacifique et qu’il ne veut pas entendre de la destruction des biens d’autrui.

“Je demande à tous les Congolais de marcher pour revendiquer nos droits. La marche doit être pacifique. Je ne veux pas entendre que vous avez détruit les biens d’autrui, blessé les gens. Ça ne serait pas bon pour notre crédibilité(…)” a laissé entendre Jean Pierre Bemba dans un message audio en lingala.

D’après lui, celui qu’on propose comme président de la CENI, “c’est l’architecte des tricheries et des fraudes à la CENI” et Lamuka dit “nous ne voulons pas de lui, nous voulons une personne neutre, honnête ”
Edoba

Journée mondiale de la population : Élysée Munembwe confirme la réalisation du deuxième recensement général

Elisée Munembwe, Vice-premier ministre et ministre du Plan a renouvelé l’engagement pris par le Président de la République pour la réalisation du deuxième recensement général de la population et de l’habitat. Élysée Munembwe l’a signifié le samedi 11 juillet dans le cadre de la Journée mondiale de la population. D’où son appel aux partenaires techniques et financiers « pour appuyer ce projet structurant ».

Dans son adresse à la Nation à l’occasion de ladite journée, la VPM, ministre du Plan estime qu’il s’agit d’une « question vitale de développement, de sécurité et de gouvernance ». Dans ce contexte, elle soutient qu’ « il est impératif pour nous d’asseoir une politique nationale de population que le pays n’a jamais eu depuis l’indépendance qui mette l’accent sur la centralité de la population pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (OMD) ».

Élysée Munembwe soutient qu’il ne peut y avoir un développement durable en RDC « sans la prise en compte des dynamiques populationnelles pour la pérennisation de politiques structurantes comme la gratuité de l’enseignement de base, la couverture sanitaire universelle, l’élimination de la faim, etc ».

La VPM, ministre du Plan a saisi cette occasion pour exprimer à tous les partenaires techniques et financiers et plus particulièrement au Fonds des Nations-Unies pour la population la gratitude du Gouvernement. D’après elle, ces derniers ont aidé la RDC « pour leur appui constant dans la prise en compte des besoins des femmes et des adolescentes ». Une manière pour Élysée Munembwe de lancer un appel à tous les acteurs de développement pour investir dans la lutte contre la mortalité maternelle, la promotion de la planification familiale, la prévention et la lutte contre les violences basées sur le genre ainsi que l’amélioration du système statistique national en RDC.

Rédaction

Félix Tshisekedi exige un comportement exemplaire des politiciens

Incidents du 09 juillet : Félix Tshisekedi exige de la part des leaders politiques un comportement irréprochable fondé sur le respect des lois

Ayant été informé des incidents de la journée du jeudi 09 juillet 2020, le Président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi exige de la part des animateurs des institutions de la République, un comportement irréprochable.

Par ailleurs, le Chef de l’État qui a présidé le 39 ème conseil des ministres, a également exigé de la part des membres de la société civile, un comportement fondé sur le respect des lois du pays et des chartes régissant les organisations privées, sur la recherche de la paix sociale et la sauvegarde de l’unité nationale sur fond de valeurs éthiques et morales.

Par la même occasion, le Chef de l’Etat a dit qu’il peut comprendre ces réactions d’exacerbation du peuple face aux couacs et irrégularités constatés jusque-là dans le processus devant mener à la désignation du Président du bureau de la CENI, mais il condamne les actes qui ont entrainé la mort des personnes et la dégradation des biens publics et privés.

Par contre, Félix Tshisekedi exige que toute la lumière soit faite sur ces incidents et que les responsabilités soient établies et les coupables punis.

F.O

FCC-CACH : La fin pointe à l’horizon

La coalition au pouvoir souffre et son son état de santé se détériore de plus en plus. En témoins les coulisses du conseil des ministres du vendredi 10 juillet 2020 dirigé par le Chef de l’État.

Lassé par des crises au sein de la coalition gouvernementale FCC-CACH, le Président de la République Félix Tshisekedi a lâché ce vendredi en conseil des ministres cette phrase lourde de sens : « Je continuerai à me battre pour cette coalition, mais je ne suis pas prêt à laisser ma vie pour elle ».

Le Président a profité de la énième crise qui secoue le pays, celle liée aux propositions des lois Minaku-Sakata sur la réforme judiciaire. Il y a également l’épineuse question de l’entérinement contesté du futur président de la CENI Ronsard Malonda par l’Assemblée nationale.

Pour Félix Tshisekedi, la coalition va droit au mur. Il promet alors de pendre ses responsabilités un jour, en tant que Chef de l’Etat.

« Je ne continuerai pas à observer comment la coalition est en train droitement d’aller au mur, un jour je me lèverai en tant que Président de la République et prendre des mesures », a-t-il laissé entendre.

Le Chef de l’Etat a envisagé la fin de la coalition gouvernementale en prononçant cette phrase :

« Regardons nous les yeux dans les yeux. Si c’est plus possible, tirons les conclusions .Il y aura toujours moyen de diriger ce pays même avec une autre majorité », a t-il déclaré.

La menace à peine voilée de requalifier la majoritaire parlementaire a été brandie. Félix Tshisekedi a trouvé des circonstances atténuantes à ce dysfonctionnement institutionnel qui découle des querelles politiques entre sa famille politique et celle de l’ex-président Kabila.

Pour lui, cela s’explique notamment par le manque de concertation au niveau du comité de suivi de l’accord de la coalition FCC et CACH.

Près d’une année après la formation du gouvernement de coalition, le Front Commun du Congo (FCC) et Cap pour le Changement (CACH) n’ont jamais trouvé le bon équilibre pour imprimer à la nation une nouvelFCC-CACH : le dynamique politique.

A la place, les deux familles politiques ne ratent pas une seule occasion pour s’échapper. On dénombre déjà une dizaine de crises. Ces dernières sont indécentes d’autant plus qu’elles surgissent dans un contexte d’une grave crise économique et sociale induite par la covid-19.

Désiré wembolowa.

Léon Kengo admis dans l’ordre national  » Héros nationaux Kabila Lumumba »

Léon Kengo Wa Dondo a été admis dans l’ordre national « Héros nationaux Kabila Lumumba » au grade de grand Coordon des ordres nationaux, ce samedi 11 juillet 2020 dans la salle de Congres du Palais du peuple.

C’est par l’ordonnance présidentielle no 20/068 du 09 juin, signée par le Chef de l’État Félix Tshisekedi et lue par le Chancelier des ordres nationaux que le président honoraire du Sénat a été auréolé.

 » Grâce à vos mérites et nombreux services loyaux rendus à la Nation congolaise, vous êtes admis dans l’ordre national « Héros nationaux Kabila Lumumba », peut-on lire dans cette ordonnance.

Cette décoration a été précédée par le vernissage de l’ouvrage « Léon Kengo, la Passion de l’État « . Une cérémonie riche et pleine de signification, présidée par le Président du Sénat, Alexis Tambwe Mwamba.

Le livre est une collection des Mémoires, préfacée par le Cardinal Laurent Monsengwo, présent à cette cérémonie. L’ouvrage contient 387 pages, édité par L’Harmattan, République démocratique du Congo.

 » Léon Kengo Wa Dondo, la Passion de l’Etat « , est une autobiographie, un cheminement d’un homme qui a germé à travers les événements et qui a consacré toute sa vie au service de l’État. Le livre regorge plusieurs genres littéraires, explique mieux la conception du pouvoir, du travail, de la justice.

C’est également une histoire politique de la RDC, jonchée par des événements inoubliables comme la table ronde, le contentieux belgo-congolais. L’ouvrage révèle aussi la vérité sur la prima curia. Des pages entières sont consacrées à une histoire chère à la nation congolaise, mais aussi aux personnalités longtemps disparues, mais que l’ouvrage fait revenir.

Des éloges unanimes jalonnent le parcours de cet ancien procureur de la République qui a migré de la magistrature à la politique. Le livre rappelle les charnières de ce passage, après un long moment de repos en Belgique, Léon Kengo rentre au pays et est élu Sénateur en 2007, et Président du Sénat.

L’auteur invite à lire ce précieux ouvrage, car il raconte les péripéties ayant marqué l’histoire de cet homme érudit, ingénieux, logique et honnête.

 » Au total, plus d’un demi-siècle de commandement des hommes et des institutions ! Au-delà du prestigieux parcours familial, scolaire, académique et politique du personnage – parcours atypique dont on chercherait en vain à trouver un équivalent contemporain dans son pays », peut-on lire à la dernière page de l’ouvrage.

En définitive, le livre présente l’histoire de l’État congolais qui se lit en trame à travers ces Mémoires.

Plusieurs étapes ont ponctué ce vernissage. En dehors de la présentation de l’ouvrage, les témoignages par ses proches, amis et collaborateurs ont également donné à l’événement une coloration d’un « revenez-y ».

Le Premier ministre, la Présidente de l’Assemblée nationale et
plusieurs personnalités du monde politique, juridique, religieux et culturel ont rehaussé de leur présence, la cérémonie du vernissage de l’ouvrage de Léon Kengo Wa Dondo.

Il convient de rappeler que l’honorable Léon Kengo Wa Dondo est né à Libenge au grand Équateur, le 22 mai 1935. Il totalise 62 ans de vie politique.

Le tout a été couronné par le baptême du livre par Alexis Tambwe Mwamba, Président du Sénat.

Édouard Bajika

Démission de Tunda : Le remaniement du gouvernement devient imminent

Il a décidé de déposer les armes pour privilégier la paix acquise au prix de plusieurs sacrifices. Tunda Ya Kasende, Vice-premier ministre et ministre de la justice et garde des sceaux a quitté le gouvernement ce samedi 11 juillet 2020.

Il a déposé officiellement sa démission auprès du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba au bureau de ce dernier.

 » Je suis venu rencontrer ce jour le premier ministre, chef du gouvernement après que j’ai eu à faire un examen personnel de la situation de l’heure pour lui remettre officiellement ma démission en tant que vice premier-ministre, ministre de la justice et garde des sceaux. Et à cette occasion pathétique, je pu présenter au chef du gouvernement tous mes remerciements à lui même qui m’a encadré au sein du gouvernement et mes remerciement également au Président de la République pour la confiance », a déclaré Tunda Ya Kasende.

Il est impérieux de préciser que cette démission intervient après que le Chef de l’État ait interdit à cet ancien ministre de participer aux réunions du conseil des ministres, deux au total.

Il est reproché à Tunda Ya Kasende d’avoir envoyé les avis du gouvernement à l’Assemblée nationale sur les propositions des lois initiées par le FCC, sans que la question ne soit discutée au conseil des Ministres. Avec cette démission, le remaniement du gouvernement devient imminent.

Edoba

Francophonie : La secrétaire générale confirme les 9èmes jeux en août 2022 à Kinshasa

Les IXes Jeux de la Francophonie se tiendront du 19 au 28 août 2022 dans la ville de Kinshasa, en République démocratique du
Congo. Ceci,
conformément aux recommandations du Conseil d’orientation du Comité international des
Jeux de la Francophonie (CIJF).

Le Conseil permanent de la Francophonie (CPF) a donné un
avis favorable à la tenue des IXes Jeux de la Francophonie à la date proposée par la RDC.
Présidé par la Secrétaire générale, Madame Louise Mushikiwabo, le
Conseil permanent de la Francophonie s’est réuni pour sa 110e session le 8 et le 9 juillet en
mode visioconférence.

Pour rappel, le report des IXes Jeux de la Francophonie à l’été 2022 a été officiellement
demandé par le Ministre d’État, Ministre de la Coopération, Intégration régionale et
Francophonie, Pépin Guillaume Manjolo, après consultation avec le Président de la
RDC, Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi. Report motivé par
l’état d’urgence sanitaire décrété sur la quasi-totalité de la planète, qui a bouleversé
la tenue des évènements internationaux.

Désiré wembolowa

Beni :1 capturé de l’attaque de Mangazi dévoile l’identité des tueurs

L’armée régulière a capturé un adulte vêtu en civil pendant les affrontements de ce samedi 11 juillet 2020 à Mangazi, Village situé à l’extrême Nord Est d’Oicha, chef lieu du territoire de Béni.

L’homme arrêté aurait cité un groupe Maï-mai comme auteur de l’attaque de Mangazi. Les services de renseignement militaire au sein des FARDC poursuivent les investigations pour en savoir plus. Ceux qui ont tué 2 civils ce samedi et incendié des maisons à Mangazi ont été de passage ce vendredi a Mamove. Les sources officielles confirment qu’ils ont tué un civil vendredi 10 juillet à Mamove, chef lieu de la localité de Babila bakaiku en groupement de Batangi Mbau, territoire de Béni.

KAWA Ngoy Erick

Ass.Nat: La commission défense et sécurité promet de saisir la justice pour les victimes de la marche

Sous la conduite de la présidente l’honorable Jaynet Kabila, le bureau de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale s’est réuni vendredi 10 juillet afin d’examiner la situation sécuritaire de l’heure, à la suite des évenements malheureux et déplorables survenus dans quelques villes du pays après la marche du jeudi 09 juillet.

Le bureau de la commission défense et sécurité condamne la violation flagrante par les organisateurs, de l’Etat d’urgence, décrété par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, et le non respect de l’interdiction de la marche par l’hôtel de ville, notamment le gouverneur Gentiny Ngobila.

Le bureau condamne aussi les pertes en vies humaines, celles des éléments de la police ainsi que des civiles, demande au gouvernement d’assurer la paix sociale et sécurité de personnes et leurs biens. Au gouvernement de faire respecter la loi sur l’organisation et fonctionnement de partis politiques.

La commission défense et sécurité invite la justice à se saisir de tous les cas infractionnels, d’en établir les résponsabilités et d’ordonner les poursuites tout en appelant le peuple congolais à la sauvegarde de l’unité et la cohésion nationales.

Désiré wembolowa.

Football : Bakambu et José Mpoku reprennent le Championnat en septembre

Cédric Bakambu, Paul-José Mpoku et Junior Mapuku avec leurs clubs respectifs, le Beijing Goan en Chine, Al Wahda aux Emirats Arabes Unis et Al Shorta d’Irak reprendront la compétition aux mois de septembre et d’octobre. La Confédération Asiatique de Football (AFC) a rendu public le reste du calendrier pour la fin de ses deux compétitions.

Cédric Bakambu et son club se trouvent dans le groupe E de cette Ligue des Champions. Selon ce calendrier, ils reprendront à partir du 19 octobre pour finir le 31 octobre en ce qui concerne la phase des groupes qu’ils avaient déjà entamée en jouant la 1ère journée devant la formation de Chiangrai United en Thaïlande.

Paul-José Mpoku et son club partagent le groupe A avec Junior Mapuku et son équipe. Ces derniers ont été programmés, selon le calendrier, entre le 14 et 24 septembre pour terminer la phase des groupes qu’ils avaient déjà commencé en disputant deux journées.

Si Al Wahda a déjà programmé la reprise des entraînements dans quelques jours, ce n’est pas le cas pour Al Shorta qui ne jouait que ce tournoi, le championnat n’ayant pas encore commencé.

Edoba

Beni : 2 morts dans une attaque ADF à Mangazi

Selon les sources coutumières, des maisons viennent d’être incendiées dont une structure sanitaire de la place dans la quelle les médicaments ont été pillés par les assaillants. Le village de Mangazi situé à 6km de Mamove en territoire de Béni au Nord Kivu est la cible d’une attaque ADF.

Ce samedi 11 juillet est particulier, car des détonations d’armes ont réveillé les habitants. La société civile dresse provisoirement un bilan de 2 morts dont un taximan moto du milieu. Le climat est encore tendu sur place, car les tirs des armes individuelles se faisaient encore entendre dans la région pendant la rédaction de cet article.

Kawa Ngoy Erick

Marche Anti- Malonda : Bilan contradictoire entre la police et L’UDPS

Alors que le bilan établi par la police nationale congolaise sur la marche anti- Malonda du 09 juillet 2020 dernier fait état de 2 morts et 5 blessés, UDPS, parti présidentiel et organisateur de la marche s’inscrit en faux et présente un bilan lourd de 6 morts , 92 blessés , dont plusieurs par balles réelles, 115 personnes arrêtées.

À la lumière de ces événements malheureux, L’UDPS exprime sa profonde indignation du fait de l’utilisation par la police nationale congolaise des armes létales face aux manifestants pacifiques et « le recours aux jeunes drogués, communément appelés Kulunas, armés des machettes par un parti politique du FCC bien identifié pour s’attaquer aux manifestants et vandaliser les biens privés jusqu’à provoquer mort d’hommes et de nombreux blessés par balles réelles dans les rangs de l’Udps »., signale-t-elle dans une déclaration faite vendredi 10 juillet dans la soirée.

L’UDPS charge le gouvernement congolais de toutes ses bavures

Le parti au pouvoir rend responsable le gouvernement de la République pour avoir, dans son communiqué, du 08 juillet 2020, tenu des propos qui ont incité la police nationale congolaise à commettre des actes des violences contre les manifestants pacifiques qui ne demandaient qu’à être encadrés. Aussi, le commissaire général de la police pour des ordres manifestement illégaux donnés à la police.

L’Union pour la démocratie et le progrès social s’engage à accompagner les familles de toutes les victimes pour saisir les instances judiciaires compétentes contre le commissaire général de la police et ses subalternes dont les méthodes et agissements sont caractérisés par la répression et la violence des droits de l’homme héritées de l’ancien régime.

Par conséquent, le parti présidentiel demande par ailleurs, aux combattants et combattantes ainsi qu’à toutes les forces vives du pays, de rester mobilisés et attentifs au mot d’ordre de la hiérarchie où cas où l’Assemblée nationale ne reviendrait pas sur sa décision consistant à imposer Ronsard Malonda comme président de la CENI.

F.O

RDC : Le PAM distribue des vivres aux vulnérables du Kasaï!

Le Programme Alimentaire Mondialisation (PAM) , l’une des agences humanitaires des Nations-Unies est à pied à Ndjokopunda, ex- Charles ville, dans la province du Kasaï.

Grâce à la contribution de DFID, le PAM a distribué des espèces aux ménages vulnérables affectés par l’insécurité alimentaire dans la zone de santé de Ndjokopunda.

L’assistance reçue par ces ménages ciblés victimes de conflits armés leur permettra , selon l’agence onusienne de se procurer de la nourriture et d’autres biens essentiels.

Les bénéficiaires de cette aide de PAM dont Mme Célestine, âgée de 69 ans se dit heureuse de bénéficier de cette assistance qu’elle va utiliser pour acheter de la nourriture et des chèvres pour ses enfants et ses petits-enfants. Une joie immense pour les bénéficiaires.

Edoba

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?