Jour : 14 juillet 2020

Félix Tshisekedi a échangé avec Bill Gates ce mardi

En marge de la rencontre annuelle, le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi a échangé ce mardi 14 juillet par vidéoconférence, avec le milliardaire américain Bill Gates.
Son directeur Afrique Cheik Oumar Seydou a aussi participé à cette liaison vidéo.

Leur échange a tourné autour des questions liées à la lutte contre la pauvreté en Afrique. Le développement de d’agriculture et la microfinance sont parmi les options envisagées pour diminuer la pauvreté.

Très engagé dans l’humanitaire, Bill Gates a promis un appui de sa fondation dans l’amélioration du système de santé avec notamment l’éradication des maladies infectieuses comme la rougeole, la poliomyélite et d’autres maladies virales.

LM

Tunda ya kasende : Le remplacement prorogé

Les péripéties ayant jalonné la démission du Vice-premier ministre et ministre de la justice et garde des sceaux, Célestin Tunda Ya Kasende, sont pleines d’enseignements et déduisent que le spectacle marche sur l’efficacité.

Sortie spectaculaire de la Cour de cassation, déclarations pleines de conviction et de certitude, carnaval pour s’offrir un bain de foule. Full stop : Intouchable. Si le spectacle a l’avantage d’emballer, il a également le désavantage de déballer la faiblesse. La fin de l’histoire raconte que l’homme n’était ni intouchable ni inintimidable. Et il aurait surestimé son indispensabilité auprès de son « Ye meyi ».  » À sa place, j’aurai opté pour l’efficacité que le spectacle « , estime un Analyste qui a requis l’anonymat.

Le dernier épisode de cette insolite proverbiale qui est digne d’un film d’action, n’avait aucune allure triomphale ni triomphante. Le désormais ex VPM de la justice était ce jour-là seul pour déposer sa lettre de démission au Premier ministre. Le cortège improvisé ou mobilisé de la Cour de cassation jusqu’au siège du PPRD, s’est volatilisé.  » L’oncle ne songe plus à son neveu, malgré qu’il blaguait ensemble « , ironise un dicton camerounais.

Ce jour-là a ressemblé au jugement dernier où chacun rendra seul compte de ses oeuvres. Ni Ye meyi, ni ces caciques ayant mijoté tous ces scénarii, ni ses ouailles suspendues à ses mamelles, personne n’a donné de la voix, ni indiqué la voie. Comme un corps est mis au tombeau seul, le puissant ministre était seul, comme le pape au lieu où il ne va que seul.

La scène fait penser à Jésus qui fut abandonné par les siens lors de son arrestation. Heureusement pour ce dernier, les femmes de Jérusalem la suivirent jusqu’à Golgotha.

Ce jour-là, ne crains pas craignit. Qui l’eût cru ? L’insubmersible a été submergé. L’histoire de Titanic est revécue sous une autre forme.  » On ne peut pas obéir à deux maîtres à la fois », renseigne le livre le plus lu du monde.

Son remplacement n’est pas pour demain. Pendant ce temps, l’intérim est assuré par le Vice-ministre, cadre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps). Pour Patrick Nsielo, cadre du parti « Congo na Biso » de Freddy Matungulu, le remplacement de Tunda Ya Kasende doit durer comme le fut la notification aux nouveaux gestionnaires de la Gecamines et de SNCC.  » L’agenda surchargé du Chef de l’État ne permettra pas de penser à un quelconque remplacement ministériel, de la justice soit-il « , a-t-il souhaité.

 » Cette démission est un boulevard ouvert à l’Udps activer tous les dossiers de détournement des anciens dignitaires », estime Ilonga Moba, enseignant dans une école secondaire de Ngaba. Ceci transparaît comme le souhait de beaucoup de Congolais qui désirent que la justice fouine dans le passé. En lisant les signes de temps, il y a lieu de présager la prorogation du remplacement de Tunda, autant de fois.

Édouard Bajika

Covid-19 : Bientôt la RDC atteint la barre de 4000 patients guéris

La République démocratique du Congo (RDC) va atteindre bientôt la barre des 4000 patients sortis des hôpitaux guéris. En effet 328 guéris ont quitté les hôpitaux sur toute l’étendue nationale lundi 13 juillet 2020.

D’après le comité multisectoriel de riposte, 60 nouveaux cas confirmés ont été enregistrés, dont 47 à Kinshasa, 10 au Nord-Kivu, 1 en Ituri, 1 au Kongo Central et 1 à Lualaba. Le cumul des cas est de 8.135, 190 décès et 3.948 personnes guéries.

Désiré Wembolowa.

Vital Kamerhe : La procédure fixée pour le 24 juillet.

Selon l’un des avocats de Vital Kamerhe, le procès 100 jours en appel est fixé le 24 Juillet 2020. Condamné à 20 ans de travaux forcés à la prison de Makala, Vital Kamerhe sera de nouveau devant ses juges, et ses avocats tenteront de convaincre afin que leur client soit acquitté.

Pour sa part, Mme Arlette ODIA, membre du collectif des avocats commis à la défense de Samy Jamal, l’appel de procès 100 jours a été interjecté, il ne restait que la fixation de la datte de la reprise par le tribunal.

Désiré Wembolowa.

L’IGF dote le service administratif des véhicules 4×4

L’ inspecteur général de finances, chef de service, Jules Alingete a procédé ce mardi 14 juillet à la remise de deux véhicules marque 4×4 ISUZU au service administratif, financier et technique de l’inspection et cela en accord de la présidence de la république,tutelle de ce service.

Ces deux véhicules seront affectés au service courrier, protocole et intendance Appelés à appuyer le travail des inspecteurs des finances.

Le directeur du service administratif de l’inspection générale des finances qui se réjouit de cette action ,a dit que son administration ne disposait d’aucun véhicule par faute des moyens.Il a promis d’en faire un bon usage.

LM

Tshisekedi acte la démission de Benoît Lwamba

Le dossier de la vraie fausse démission de Benoît Lwamba comme président de la Cour constitutionnelle est clos. En effet, le directeur de cabinet a.i du Chef de l’État, Désiré Cashimir Kolongele a accusé réception du procès-verbal de prise d’acte de démission du président de la Cour constitutionnelle, Benoît Lwamba Bindu.

Voilà ce que révèle une correspondance de la Présidence datée du mardi 14 juillet, signée par le directeur de cabinet ad intérim et dont une copie est parvenue à média plus.

A travers cette correspondance, le Chef de l’État saisit l’opportunité pour féliciter et remercier le président démissionnaire pour les services rendus à la justice de la nation congolaise.

 » Monsieur le président a.i, excellence monsieur le Président de la République me charge d’accuser réception de votre lettre par laquelle vous lui transmettez le procès-verbal de prise d’acte par les membres de la Cour constitutionnelle, de démission de monsieur Lwamba Bindu Benoît de ses fonctions du président de la Cour constitutionnelle », peut-on lire dans la correspondance.

Il convient de rappeler que le dossier de cette démission a fait objet des polémiques, étant donné que Benoît Lwamba Bindu avait lui-même démenti et renié sa signature

Cette correspondance de la Présidence vient couper cour à toutes les spéculations au tour dudit dossier.

Edoba

Le Gouvernement promet de calmer la tempête qui divise les politiques

Il s’est tenu tard dans la soirée lundi 13 juillet à l’Immeuble Intelligent, une importante réunion présidée par le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, à laquelle ont pris part notamment, quelques membres du gouvernement ainsi que les responsables des services de sécurité. Les participants à cette séance de travail ont évalué les marches organisées par des partis politiques et autres organisations de la société civile et planché sur les manifestations publiques initialement projetées pour ce mardi 14 juillet, puis reportées.

Ainsi, au regard de la situation de l’heure, ces derniers ont réitéré l’invitation à une réunion interinstitutionnelle au sommet, afin de scruter toutes les questions d’intérêt général qui divisent et de trouver un modus vivendi pour apaiser les tensions sociales.

Au cours de cette réunion, des félicitations ont été adressées à la police nationale qui, au-delà de tout, a fait preuve de professionnalisme sur terrain en maintenant l’ordre public et en assurant la protection des personnes et de leurs biens.

Désiré wembolowa.

Félix Tshisekedi revitalise la Réserve stratégique

Autrefois entreprise publique dissoute depuis le 16 mai 2020, la Reserve Stratégique Générale ( RSG) renaît de ses cendres comme service spécialisé de la Présidence de la République.

L’ ordonnance du 1er juillet 2020 portant création, organisation et fonctionnement de ce service spécialisé au sein du cabinet du Chef de l’Etat dénommée « Réserve Stratégique Générale » a été lue ce lundi soir à la télévision nationale.

Placée sous l’autorité directe du Chef de l’Etat, la RSG sera dirigée par un comité de pilotage et une direction.

Parce fait, le Chef de l’Etat a nommé les membres dudit comité de pilotage. Il s’agit de
– Mme BIDIAFU MAKEDIKA Dady, Coordonnateur
– M. KIZITO MUYEMBI Trésor, Coordonnateur adjoint chargé des questions administratives et financières
– M. MBUYI MUNDELA DIDIER, Coordonnateur adjoint chargé des questions techniques
– M. KABAMBA ILUNGA Nestor, Coordinateur adjoint chargé des questions opérationnelles

Désiré Wembolowa.

Le Gouvernement promet de calmer la tempête qui divise les politiques

Il s’est tenu tard dans la soirée lundi 13 juillet à l’Immeuble Intelligent, une importante réunion présidée par le Premier Ministre, Ilunga Ilunkamba, à laquelle ont pris part notamment, quelques membres du gouvernement ainsi que les responsables des services de sécurité. Les participants à cette séance de travail ont évalué les marches organisées par des partis politiques et autres organisations de la société civile et planché sur les manifestations publiques initialement projetées pour ce mardi 14 juillet, puis reportées.

Ainsi, au regard de la situation de l’heure, ces derniers ont réitéré l’invitation à une réunion interinstitutionnelle au sommet, afin de scruter toutes les questions d’intérêt général qui divisent et de trouver un modus vivendi pour apaiser les tensions sociales.

Au cours de cette réunion, des félicitations ont été adressées à la police nationale qui, au-delà de tout, a fait preuve de professionnalisme sur terrain en maintenant l’ordre public et en assurant la protection des personnes et de leurs biens.

Désiré wembolowa.

RDC : Le gouvernement met en place des directives spécifiques pour le déconfinement total des sites miniers

Pour la levée intégrale du confinement des travailleurs retenus sur les sites d’exploitation, le gouvernement, à travers le ministère de l’emploi, Travail et Prévoyance sociale, met en place des directives spécifiques à suivre.

En effet, pour le deconfinement, les mesures suivantes sont à observer.

  • Il est accordé à toutes les entreprises minières ayant confiné les travailleurs sur les sites d’exploitation, d’un mois pour revenir au fonctionnement normal.
    -Pendant cette période, les travailleurs concernés devront se doter des kits des lavages des mains, des termoflashs, des produits désinfectants, des masques, afin d’assurer la prévention contre le covid-19 et faire respecter les mesures sanitaires.

Pour la province de Lualaba, ce délai court du 2 juillet courant, jour de l’adhésion des entreprises susvisées à la décision du gouvernement de la République

S’agissant de la province du Haut Katanga, le délai court du 06 juillet courant, tandis-que pour les entreprises ayant sollicité un traitement particulier, tenant compte de leur taille et volume des opérations, un moratoire de deux mois a été accordé pour leur permettre de reprendre les activités normalement.

En outre, il est demandé à toutes les entreprises de libérer tous les travailleurs ayant totalisé à la date du 02 juillet 2020, plus d’ un mois de confinement sur le site d’exploitation minière. Pendant toute la durée de ce moratoire, les employeurs sont tenus notamment ; d’assurer les soins de santé des travailleurs et de leurs familles, mettre à la disposition des travailleurs confinés, un logement décent, veiller à une alimentation saine et équilibrée des travailleurs, aménager un horaire de travail respectant les textes réglementaires.

Des mesures d’accompagnement

Pour s’assurer de la meilleure exécution des directives des autorités sanitaires en matière de prévention contre le covid-19, il est recommandé aux employeurs de s’appuyer sur les orientations du comité de riposte contre la pandémie à coronavirus et sur le comité d’hygiène, Santé et Embellissement des lieux de travail.

Ainsi, les inspecteurs du travail sont tenus de collaborer étroitement avec les gouvernements provinciaux concernés pour veiller au strict respect de ces mesures par des visites régulières.

F.O

Lubumbashi : La marche annulée pour sauver la vie de la population

La marche organisée par la coalition Lamuka pour dire non à l’entérinement de Ronsard Malonda et les trois propositions des lois de Minaku-Sakata, n’a pas eu lieu au Haut-Katanga. Selon Moïse Katumbi Chapwe, ce report a déjoué un plan de massacres des civils mis en plan ses adversaires. Il l’a dit au cours d’un point de presse tenu lundi 13 juillet dans la soirée à Lubumbashi, Chef-lieu de la province du Haut-Katanga.

Selon lui, ce report a déjoué un plan de massacre des populations civiles qui serait mis en place par ses détracteurs.

Le Patron de l’Ensemble pour le changement a félicité la population congolaise qui a répondu à l’appel pour dire non à l’entérinement de Ronsard Malonda.

Pour sa part, le gouvernement central a condamné la violation de l’État d’urgence décrété par le Chef de l’État et la volonté délibérée des organisateurs des marches à exposer la population à la contamination au Coronavirus.

Désiré wembolowa.

RDC : Le Gouvernement fustige une exposition délibérée de la population à la covid-19

Après la manifestation du 13 juillet contre Ronsard Malonda, à Kinshasa et dans certaines villes du pays, le gouvernement congolais condamne l’exposition délibérée de la population à la contamination à la covid-19 par les partis politiques et certaines organisations de la société civile.

À cet effet, renseigne le compte rendu de la réunion présidée par le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur, Gilbert Kankonde, après évaluation de ces manifestations, le Gouvernement a réaffirmé la décision prise dernièrement de voir les organisateurs de ces marches être interpellés et traduits en justice.

S’agissant des manifestations publiques projetées ce mardi 14 juillet 2020 par d’autres formations politiques, le Gouvernement prend acte du report de la marche du FCC, décision prise par cette plateforme politique pour ne pas violer l’Etat d’urgence sanitaire décrété par le chef de l’Etat.

F.O

RDC : Un système solaire photovoltaïque doté de batteries installé au lac Kivu

Une bonne nouvelle pour la population de Kivu. En effet, le fournisseur d’énergie solaire Equatorial Power a annoncé l’installation d’un système solaire avec stockage pour alimenter un mini-réseau sur l’île d’Idjwi en République démocratique du Congo (RDC).

Equatorial Power va installer un nouveau mini-grid sur l’île d’Idjwi, dans le lac Kivu. Cette entreprise basée en Ouganda compte mettre en place un système solaire photovoltaïque doté de batteries pour le stockage d’électricité. Pour cela, Equatorial Power compte sur Sustain Solar, développeur sud-africain de systèmes solaires hors réseaux, pour la réalisation de son projet.

Le fournisseur de solutions clés en main installera son dispositif Sustain Compact. Ce système sera composé de plusieurs panneaux solaires photovoltaïques capables de produire 29,7 kWc.

Selon eco-vertes, les plaques seront reliées à des onduleurs solaires, ainsi qu’un système de stockage par batteries d’une capacité de 88,8 kWh. Tous ces équipements sont installés dans un conteneur de 20 pieds.

Selon SustainSolar, son système solaire est entièrement préinstallé, testé, et prêt à être mis en service sur l’île d’Idjwi en quelques heures. « La solution de SustainSolar réduit considérablement la complexité opérationnelle autour de l’approvisionnement et de l’installation de la centrale électrique. Cela laisse à notre équipe plus de temps pour se concentrer sur l’infrastructure de distribution et de comptage », affirme Abishek Bharadwaj, le directeur technique d’Equatorial Power.

Le nouveau système fournira de l’électricité à 20 foyers, un parc industriel, des réfrigérateurs pour les magasins locaux, un incubateur d’œufs, ainsi qu’une installation de fabrications de jus. Le mini-grids sera situé à 30 km d’un autre système solaire construit par Equatorial Power. Ce mini-réseau fournit de l’électricité à 304 foyers et entreprises sur cette île de 340 km2.

Le projet d’Equatorial Power soutien ainsi la politique d’électrification du gouvernement de la RDC qui s’appuie largement l’énergie propre.

Edoba

Haut-Uélé : Le gouverneur inspecte les chantiers à Isiro

Le Gouverneur du Haut-Uélé, Christophe Baseane Nangaa a visité, lundi 13 juillet, plusieurs chantiers en cours dans la ville d’Isiro et ses périphéries. Ce, en dépit de la marche prévue par Lamuka.

Il a inspecté les travaux sur le site de Mongo Masi, le chantier de la rivière Dingilipi, de l’aéroport d’Isiro-Matari avant de terminer sur la rivière Nabu Kongo, située à 8 km du chef-lieu de la province, sur la route de Rungu.

Le ministre provincial du Budget et Plan, Ismaël Ebunze Magadi a accompagné l’autorité provinciale. « Je suis ministre du plan, je devais voir ce qui est en train d’être fait en rapport avec l’exécution du budget. Ce matin, on a été dans la chefferie Mongo Masi, c’était juste pour voir là où on peut extraire du sable et gravier en grande quantité afin de commencer à construire les différents caniveaux sur des tronçons qui sont en train d’être aménagés. De là, nous sommes partis à l’aéroport pour voir l’évolution des travaux en cours. Je peux vous avouer que c’est pour la première fois qu’un tel travail se fait dans cette province. Après ce travail au niveau de l’aéroport, nous allons cultiver, à grande échelle, les haricots et planter la pelouse », a-t-il fait savoir.

Le ministre a, au niveau du chantier du pont Dingilipi,
rassuré la population sur la bonne évolution des travaux de construction du pont sur cette rivière, qui sépare le centre-ville d’Isiro de l’aéroport national d’Isiro-Matari.

« Pour ceux qui disent que le Gouverneur est en train de travailler sans respecter le budget, je leur dis que le budget est bel et bien respecté et que tout a été prévu. Nous sommes en train de suivre ça pour que notre rapport d’exécution soit au top. Je suis content de voir que le budget élaboré par moi-même est en train d’être exécuté », s’est-il réjoui.

Tous ces travaux matérialisent la vision du gouverneur qui a fait de la réhabilitation et de la construction des infrastructures, la priorité des priorités de son action gouvernementale.

Concernant la vétusté des ponts en grumes et en buse armeco, jetés sur les différentes rivières, et des têtes d’érosions dans son entité, le chef de l’Exécutif provincial a fait appel à un groupe d’experts ougandais qui ont formé, des mois durant à Isiro, des ingénieurs locaux dans la fabrication des buses à béton.

Ce même lundi, le Gouverneur est descendu sur la rivière Nabu Kongo, à Nakwangba, localité située à 8 Km d’Isiro, pour inspecter les travaux d’aménagement de l’espace destiné à accueillir une batterie de buses en vue de la construction d’un pont moderne.

Cette initiative est répercutée sur plusieurs tronchons d’une province du Haut-Uélé qui compte 4,212 km parsemés de plusieurs dizaines de ponts.

Edoba

ACAJ recommande l’assainissement de la cour constitutionnelle

La démission du Président de la Cour constitutionnelle continue à susciter les réactions dans les milieux politiques et au sein des organisations de la société civile.

C’est le cas de Me George Kapiamba , président de l’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) qui salue la démission du Haut Magistrat Benoît Lwamba, président de la Cour constitutionnelle.

Il profite de cette démission pour prier le Chef de l’État , Félix Tshisekedi d’assainir la plus haute instance judiciaire du pays.

« Nous saluons la démission de Benoît Lwamba de la présidence d la Cour constitutionnelle. Nous recommandons vivement au Président FATSHI d’impulser l’assainissement de cette haute juridiction, privatisée depuis son installation par une famille politique pour préserver ses intérêts », twitte Me Georges Kapiamba, Président de l’ACAJ ce mardi 14 juillet.

Edoba

Beni : Des Femmes en appuis aux FARDC qui traquent les ADF

Les femmes de Béni disent n’avoir pas autre moyen que la collaboration et la dénonciation pour prendre part activement à la geurre contre les groupes armés actifs dans la région de Béni dont les ADF. Ce mardi 14 juillet 2020, une délégation de femmes leaders de Béni est allée offrir de l’eau minérale et les cartons des biscuits aux FARDC. L’équipe conduite par maître Tudy Diane Ntumba a été accueillie par le général de brigade Péter Cirimwami, commandant secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord a.i.

Les femmes ont encouragé les FARDC à poursuivre le processus de pacification de la région de Béni.

  • KAWA Ngoy Erick

Bunia : L’ assassinat d’un commerçant à la base d’une tension.

La population est sur ses nerfs la matinée de ce mardi 14 juillet près de l’hôpital Salama à Bunia. Tout est consécutif à l’assassinat par balle du gérant des établissements grâce Kamwira. Monsieur David a succombé de ses blessures à l’hôpital général de référence de Bunia où il à été conduit lundi autour de 19 heures, après avoir été victime d’une fusillade des cambrioleurs. Le major Abeli Mwangu Gérard, commissaire urbain de la police confirme l’information et rassure que les enquêtes sont en cours pour démanteler l’administrateur du marché central de Bunia. Il a rapporté à REPLIK.CD que l’assassinat était perpétré par 3 hommes armés qui opéraient sur une moto de marque Boxer. Ils ont visé le magazin Kamwira où ils ont emporté de l’argent non évalué.

Kawa Ngoy Erick

Kasidi : Après Ebola , un agent escroque au nom du gouverneur

L’arrestation de Jeannot Bulambo alias Kaghutsu a eu lieu lundi 13 juillet 2020 .Il a été maîtrisé par les services spécialisés au frontalier de Kashindi Lubiriha en territoire de Béni, province du Nord Kivu, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda.

Il a été arrêté par prétexte qu’il excroque les gens dont plusieurs chefs de services étatiques et para étatiques qu’il représente le gouverneur du Nord Kivu Nzanzu. Cet ancien agent de la riposte contre Ebola a été placé dans l’amigo de la Dsf Kasindi, la soirée de ce lundi 13 juillet.

Kawa Ngoy Erick

Lubero : Les FARDC malmènent les mai mai Mazembe Kabido à kanyatsi

L’armée congolaise annonce avoir conquis un important quartier général des combattants Maï-maï Mazembe Kabido au Sud du territoire de Lubero en Province du Nord Kivu.

Devant la presse lundi 13 juillet à Butembo, le porte parole des opérations Sukula 1 Grand Nord a révélé que cette base était érigée dans le village de Kanyatsi. Un exploit réalisé au terme d’intenses affrontements, a dit le lieutenant Antonny Mwalushayi. Il a regretté les pertes enregistrées dans les deux camps.

A l’occasion, Antonny Mwalushayi a réitéré l’appel de l’armée, celui d’appeler tous les miliciens à quitter la brousse. Il a au nom de l’armée déploré la complicité de certains politiciens qui découragent les miliciens à la reddition.
Les FARDC les mettent en garde et les appellent à revenir à la raison .

Kawa Ngoy Erick

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?