Haut-Uélé : Le gouverneur inspecte les chantiers à Isiro

Le Gouverneur du Haut-Uélé, Christophe Baseane Nangaa a visité, lundi 13 juillet, plusieurs chantiers en cours dans la ville d’Isiro et ses périphéries. Ce, en dépit de la marche prévue par Lamuka.

Il a inspecté les travaux sur le site de Mongo Masi, le chantier de la rivière Dingilipi, de l’aéroport d’Isiro-Matari avant de terminer sur la rivière Nabu Kongo, située à 8 km du chef-lieu de la province, sur la route de Rungu.

Le ministre provincial du Budget et Plan, Ismaël Ebunze Magadi a accompagné l’autorité provinciale. « Je suis ministre du plan, je devais voir ce qui est en train d’être fait en rapport avec l’exécution du budget. Ce matin, on a été dans la chefferie Mongo Masi, c’était juste pour voir là où on peut extraire du sable et gravier en grande quantité afin de commencer à construire les différents caniveaux sur des tronçons qui sont en train d’être aménagés. De là, nous sommes partis à l’aéroport pour voir l’évolution des travaux en cours. Je peux vous avouer que c’est pour la première fois qu’un tel travail se fait dans cette province. Après ce travail au niveau de l’aéroport, nous allons cultiver, à grande échelle, les haricots et planter la pelouse », a-t-il fait savoir.

Le ministre a, au niveau du chantier du pont Dingilipi,
rassuré la population sur la bonne évolution des travaux de construction du pont sur cette rivière, qui sépare le centre-ville d’Isiro de l’aéroport national d’Isiro-Matari.

« Pour ceux qui disent que le Gouverneur est en train de travailler sans respecter le budget, je leur dis que le budget est bel et bien respecté et que tout a été prévu. Nous sommes en train de suivre ça pour que notre rapport d’exécution soit au top. Je suis content de voir que le budget élaboré par moi-même est en train d’être exécuté », s’est-il réjoui.

Tous ces travaux matérialisent la vision du gouverneur qui a fait de la réhabilitation et de la construction des infrastructures, la priorité des priorités de son action gouvernementale.

Concernant la vétusté des ponts en grumes et en buse armeco, jetés sur les différentes rivières, et des têtes d’érosions dans son entité, le chef de l’Exécutif provincial a fait appel à un groupe d’experts ougandais qui ont formé, des mois durant à Isiro, des ingénieurs locaux dans la fabrication des buses à béton.

Ce même lundi, le Gouverneur est descendu sur la rivière Nabu Kongo, à Nakwangba, localité située à 8 Km d’Isiro, pour inspecter les travaux d’aménagement de l’espace destiné à accueillir une batterie de buses en vue de la construction d’un pont moderne.

Cette initiative est répercutée sur plusieurs tronchons d’une province du Haut-Uélé qui compte 4,212 km parsemés de plusieurs dizaines de ponts.

Edoba

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?