Jour : 18 juillet 2020

Kasaï Central : Lucha félicite la FEC pour la dénonciation du détournement de 600.000 USA

Réagissant à votre rédaction, Aimable Kapuku Muntena, militant du mouvement citoyen lutte pour le changement (Lucha),
félicite le sens du patriotisme manifesté par la fédération congolaise du Kasaï central qui a dénoncé l’opacité dans la gestion de la taxe conventionnelle pour la reconstruction de la province.

Lucha encourage la suspension du paiement jusqu’à l’établissement de la vérité.
Elle affirme que cette mégestion démontre qu’il existe des fils et filles du Kasaï central animés de mauvaise foi qui continuent à contribuer au sous-développement de cette province.

Par la même occasion, la Lucha invite la justice à se saisir du dossier afin d’éclairer l’opinion sur ce présumé détournement afin que les coupables subissent la rigueur de la loi.

Il est important de rappeler que la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) au Kasaï-Central avait dénoncé un détournement de plus de 600.000 $ générés par la taxe conventionnelle pour la reconstruction de la province, et avait de même suspendu la paie de ladite taxe par les commerçants.

Pontien junior Lushiku

Bukavu : lancement des travaux d’aménagement de 90 bornes fontaines dans le quartier Panzi

C’est parti pour le dépôt de la première pierre, samedi 18 juillet, en présence de Venant Burume, ministre provincial des mines, énergie et environnement.

Les travaux de construction de 90 bornes fontaines ont été lancés précisément à Mushununu dans la commune d’Ibanda à Bukavu.

Le représentant de Mercy corps, à cette cérémonie Abdoulay, a remercié l’autorité provinciale pour son souci qu’il porte au profit de sa population. Il a ensuite encouragé la Regideso, qui ne cesse de servir les habitants de Bukavu en eau potable, malgré certaines difficultés auxquelles elle fait face.

Au nom du Gouverneur de Province, le ministre provincial des mines, énergie et environnement a, à son tour, exprimé toute sa gratitude au chef de l’exécutif Provincial pour le suivi et sa diplomatie qui, aujourd’hui, est au profit de la population.

Cette activité, qui sera réalisée grâce au programme IMAGINE de l’ONG Mercy corps, partenaire du Gouvernement Provincial et qui, à travers le financement de la coopération Britannique via DFID, appuie le Gouvernement Théo KASI dans sa mission d’approvisionnement en eau potable de la population de Bukavu en général et celle de Panzi en particulier.

Pour Venant Burume,la raison d’être de la construction de ces bornes fontaines est de répondre d’une part, au besoin de la population vulnérable pour qu’elle ait accès à l’eau potable et d’autre part, lutter contre la mortalité des enfants de moins de cinq ans dû à la diarrhée, en garantissant la fourniture durable et équitable de services améliorés d’eaux, d’hygiène et d’assainissement dans le quartier et ses environs.

D’ici peu, plus de 200000 ménages auront accès à l’eau potable.
Ces travaux interviennent après ceux de pose des tuyauteries principales et secondaires par Mercy corps et ses partenaires techniques à partir de deux réservoirs de Nyantende et kasihe, construits sous le financement de la coopération suisse.

Le ministre provincial des mines, énergie et environnement suppose que le Gouvernement provincial et le partenaire Mercy corps font de leur priorité l’implantation de ces bornes fontaines car il s’agit d’une solution qui coïncide avec la politique du Gouvernement national pour répondre aux besoins des populations les plus vulnérables de la ville de Bukavu en tenant compte du coût de vie et de la distance à parcourir pour avoir de l’eau.

Edoba

Haut-Uélé : la session ordinaire de l’Assemblée provinciale ouverte

Le Gouverneur de la province du Haut-Uélé, Christophe Baseane Nangaa, a pris part, vendredi 17 juillet, à la cérémonie d’ouverture de la session extraordinaire de l’Assemblée provinciale.

Le président de l’Assemblée provinciale Afounde Afongenda Sumbu a, dans son discours, circonscrit le contexte de la convocation de cette session qui intervient 18 jours seulement après la clôture de celle du mois de mars intervenue, le 29 juin.

Il a, pour ce faire, rappelé que cette session extraordinaire a été sollicitée par le Gouvernement provincial, le 6 juillet, en vue d’obtenir l’examen d’un projet d’édit indispensable pour la survie financière de la province.

« La session extraordinaire que j’ouvre en ce jour sera consacrée au réajustement des fourchettes, d’assiette, et des taux, des impositions des impôts, droits, taxes et redevances provinciaux dans la province du Haut-Uélé, à cause notamment; de la nécessité de prendre en compte le comportement de certains actes générateurs observés durant les six premiers mois de l’existence en cours; du développement de certaines activités susceptibles de générer, au profit de la province, des ressources alternatives et additionnelles; et d’adapter l’Édit actuellement en vigueur, aux changements intervenus à travers les accords signés entre le Gouvernement provincial et certains de ses partenaires », a-t-il déclaré devant ses collègues députés et autres invités.

Le président de l’organe délibérant a également confirmé l’examen de la requête du groupe parlementaire, ADRP et Alliés au sujet du Vice-président de l’institution, Hervé Ndute Tongolo désavoué par la majorité des élus pour son attitude qualifiée « d’irresponsable » dont ils exigent le départ du perchoir.

Juste après la cérémonie d’ouverture, la délégation des élus provinciaux a accompagné le Gouverneur de province pour la visite de différents chantiers dont celui du pont Dingilipi, baptisé par l’autorité provinciale, « Pont Tongolo Toyitoma lll », en hommage au grand chef de la chefferie Mayogo Maboso disparu en décembre dernier.

Edoba

Le PPRD affûte ses armes

Les quatre secrétaires exécutifs fédéraux adjoints de Kinshasa et les secrétaires exécutifs communaux de 24 communes qui composent la capitale congolaise, se sont réunis, vendredi 17 juillet, au siège national du Parti autour du secrétaire permanent Emmanuel Ramazani Shadary.

C’était pour donner le coup d’envoi des activités du parti sur toute l’étendue de la République dans le respect des mesures sanitaires dictées par le gouvernement central en rapport avec la pandémie de la Covid-19 .

A cette occasion, les orientations politiques et stratégiques ont été transmises par les cadres des structures de base pour la redynamisation du parti cher au sénateur à vie Joseph Kabila. Le PPRD projette la première marche le 23 juillet pour soutenir les institutions de la République.

Rédaction

Béni : 41otages relâchés par les ADF dans le groupement Banande Kainama

Selon Muhindo Dididis Usaya, fonctionnaire délégué du gouverneur a Kainama, 41 otages ont été libérés ce samedi 18 juillet. Il s’agit des personnes kidnappées a Batongo, Banguipi Ngamuviri et Chabi depuis près de deux semaines.

Les personnes relaxées ont été accueillies a KainamaAI ce samedi 18 juillet 2020 avant d’être réorientées dans leurs familles respectives .Le fonctionnaire délégué attribue cette libération à la puissance de feu que les militaires des FARDC maintiennent contre les hommes armés dont les ADF dans la zone.

  KAWA Ngoy Erick

Nord Kivu : Noyade sur les eaux du lac Édouard

Des pêcheurs clandestins se sont noyés sur le lac Édouard ce samedi 18 juillet 2020 en territoire de Béni. La pirogue d’immatriculation congolaise de l’armateur SESE s’est heurtée contre un hippopotame en pleine activité de pêche illicite.

Une personne est morte et trois autres parmi ses compagnons sont parvenues à se sauver, selon Charles SONG, habitant de Kyavinyonge chefferie de Bashu territoire de Béni. Il précise que le naufrage a eu lieu au niveau de Kanyatsi près de Kyavinyonge.

Kawa Ngoy Erick

Les condamnés dans l’affaire assassinat de LD Kabila qui attendent leur libération !

Le dossier Laurent de la mort de Laurent Désiré Kabila a vu plusieurs de ses proches et militaires condamnés à la prison centrale de Makala depuis 2001.

Peu seulement ont été libérés par la grâce présidentielle du 29 juin 2020. D’autres par contre attendent encore leur libération dans le cadre, de l’Ordonnanance du chef de l’État portant la grâce présidentielle.

Replik.cd a inventorié la liste de ceux qui attendent d’être libérés. Il y a entre autre:

1) Eddy Kapend
2) Nono Kutuma
3) Leta Mangasa Georges
4) Mutindo Kitambala Alphonse
5) Mississippi Kasongo
6) Baguma Safari Gervais
7) Yav Ditend Richard
8) Murhanzi Fils
9) Marhegani Bishauvu Pascal
10) Chambu Chikuru Marcellin
11) Bisimwa Chubaka Jimmy
12) Ndongo Kahilu Emmanuel
13) Itongwa Ngirinda Écho
14) Bilolo Kabiniu William
15) Amisi Bakuka Roger
16) Bitanda Kitamuka Bosco
17) Chiribagula Mulume Jean
19) Bahaya Maheshe Bernard
20) Kibonge Mulumba Theobard
21) Muzima Mwenyezi Césaire
22) Mukonirwa Nyampeta Djodjo
23) Bulungwe Birhashirwa Ildephonse.

Par ailleurs, certains ont été libérés le jeudi 16 juillet dernier. Il s’agit de
Maurice Kolokota,
Kot Diur Alain,
Jean Claude Kimwanga,
Jean Jacques Kapia
et Luhunga Meschac.

Edoba

FARDC : Célestin Mbala conserve son poste de chef d’état-major général

Plusieurs ordonnances présidentielles portant nominations au sein des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont été signées vendredi 17 juillet 2020 et lues à la télévision nationale congolaise (RTNC).

Certains responsables sont promus et permutés, un seul écarté, sans toutefois toucher le chef d’état-major général, Célestin Mbala. Il avait été nommé par Joseph Kabila en 2018.

Ainsi donc, le général d’armée Gabriel Amisi a été placé à la tête de l’Inspection générale de l’armée. Un poste important de contrôle qui était occupé par John Numbi.

Réputé « très poche » de l’ancien président, John Numbi était suspecté de l’assassinat du défenseur des droits de l’homme, Floribert Chebeya, mais aussi d’avoir joué un rôle dans les violences au Kasaï et au Katanga. Il perd son poste d’Inspecteur général des armées au profit d’un autre officier considéré comme « rouge » pour l’ONU, l’UE et les États-Unis : le général Gabriel Amisi, dit « Tango Four », gagne en grade mais se voit écarté de la gestion des opérations militaires. C’est aussi le cas du général Charles Akili, dit « Mundos », lui aussi sous sanctions, qui devient son adjoint à l’Inspection générale.

En revanche, le général Fall Sikabwe Asinda qui était soupçonné de graves violations des droits de l’homme et de détournements de prime des militaires est promu et nommé chef d’état-major de l’armée de terre. Félix Tshisekedi n’a pas touché au chef d’état-major, Célestin Mbala. Il lui adjoint le général Jean-Claude Yav, un des officiers promus sous l’ère Kabila.

Le départ de ce dernier sera comblé par le général Frank Ntumba, un officier des renseignements. C’est lui, le nouveau chef de la maison militaire du chef de l’État. Pas de surprise aux renseignements militaires : après la mort du général Delphin Kahimbi, c’est Michel Mandiangu qui est nommé, il a fait toute sa carrière dans les renseignements militaires.

Déjà le même jour, les États-Unis ont félicité Félix Tshisekedi d’avoir écarté John Numbi.

Edoba

Covid-19 : Le tableau incite l’optimisme

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des malades atteints par le coronavirus est de 8.324, dont 193 décès et 4.313 personnes guéries. C’est ce qui ressort du bulletin épidémiologique du 17 juillet. Toutes choses restant égales par ailleurs, la RDC ne devrait donc compter que 3818 cas testés positifs à la Covid-19 à ce jour.

Un tableau plutôt reluisant qui incite à l’optimisme. Le comité de la riposte a réussi à maintenir le taux de mortalité autour de 2%. En plus, la proportion des personnes déchargées a dépassé la barre de 4000 pour être ramenée à 53%.

A cela, Il faut ajouter que, depuis près de deux semaines, la courbe des nouveaux cas est plutôt descendante. Pour la journée du vendredi 17 juillet, un total de 75 nouveaux cas confirmés, sur les 800 tests réalisés par l’INRB, dont 58 à Kinshasa, 8 au Nord-Kivu, 6 au Kongo Central, 2 en Ituri et 1 à la Tshopo.

Il sied de noter que quatorze (14) provinces sont toujours touchées à ce jour. Equateur (4 cas), Ituri (11 cas), Haut Katanga (260 cas), Haut Lomami (1 cas), Haut Uélé (16 cas), Kinshasa (7 088 cas), Kongo Central (359 cas), Kwango (1 cas), Kwilu (4 cas), Lualaba (74 cas), Nord Kivu (211 cas), Sud Kivu (276 cas), Sud Ubangi (4 cas) et Tshopo (14 cas).

A ce stade, la tendance générale est vers la levée de l’Etat d’urgence. Il faudra vivre avec la maladie en observant scrupuleusement les gestes barrières. Certaines langues parlent du 21 juillet pour la fin de l’État d’urgence sanitaire en RDC.

Edoba

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?