FARDC : Célestin Mbala conserve son poste de chef d’état-major général

FARDC : Célestin Mbala conserve son poste de chef d’état-major général

Plusieurs ordonnances présidentielles portant nominations au sein des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont été signées vendredi 17 juillet 2020 et lues à la télévision nationale congolaise (RTNC).

Certains responsables sont promus et permutés, un seul écarté, sans toutefois toucher le chef d’état-major général, Célestin Mbala. Il avait été nommé par Joseph Kabila en 2018.

Ainsi donc, le général d’armée Gabriel Amisi a été placé à la tête de l’Inspection générale de l’armée. Un poste important de contrôle qui était occupé par John Numbi.

Réputé « très poche » de l’ancien président, John Numbi était suspecté de l’assassinat du défenseur des droits de l’homme, Floribert Chebeya, mais aussi d’avoir joué un rôle dans les violences au Kasaï et au Katanga. Il perd son poste d’Inspecteur général des armées au profit d’un autre officier considéré comme « rouge » pour l’ONU, l’UE et les États-Unis : le général Gabriel Amisi, dit « Tango Four », gagne en grade mais se voit écarté de la gestion des opérations militaires. C’est aussi le cas du général Charles Akili, dit « Mundos », lui aussi sous sanctions, qui devient son adjoint à l’Inspection générale.

En revanche, le général Fall Sikabwe Asinda qui était soupçonné de graves violations des droits de l’homme et de détournements de prime des militaires est promu et nommé chef d’état-major de l’armée de terre. Félix Tshisekedi n’a pas touché au chef d’état-major, Célestin Mbala. Il lui adjoint le général Jean-Claude Yav, un des officiers promus sous l’ère Kabila.

Le départ de ce dernier sera comblé par le général Frank Ntumba, un officier des renseignements. C’est lui, le nouveau chef de la maison militaire du chef de l’État. Pas de surprise aux renseignements militaires : après la mort du général Delphin Kahimbi, c’est Michel Mandiangu qui est nommé, il a fait toute sa carrière dans les renseignements militaires.

Déjà le même jour, les États-Unis ont félicité Félix Tshisekedi d’avoir écarté John Numbi.

Edoba

Please follow and like us:

REPLIK

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?