2 mars 2021

Kasaï central : la SCED préconise la vigilance après l’État d’urgence

Lors d’une déclaration faite ce mardi 21 juillet à Kananga, Me Kambala Nkongolo Dominique, directeur général de la société congolaise pour l’État de droit (SCE a salué avec enthousiasme le message du Président de la République à la nation.

La SCED comprend la proclamation de la fin de l’État d’urgence comme un acte qui concrétise la ferme volonté du Président de la République de construire un véritable État de droit fondé sur le constitutionalisme.

Aussi bien que la levée de l’État d’urgence marque le retour progressif à la vie normale, la SCED exhorte les populations congolaises en général, et les centre- kasaiens en particulier à considérer que la pandémie du coronavirus n’est pas encore éradiquée. Quitte à prendre conscience de l’impérieuse urgence de respecter les scrupuleusement les mesures de prévention et les gestes barrières.

En outre, la SCED plaide pour l’installation d’un laboratoire de test du coronavirus dans la province du Kasaï central et, en même temps, exige à l’exécutif provincial un peu plus de transparence dans la gestion de fonds transférés par le gouvernement central destinés à la lute contre la pandémie.

Par ailleurs, la SCED se permet d’encourager les institutions de la République à mettre en place des stratégies efficaces susceptibles de juguler la crise provoquée par les effets pervers de la pandemie qui ont influencé considérablement tous les secteurs de l’économie du pays.

Enfin, dans cette optique, la SCED suggère notamment la réduction de la taille du gouvernement central et des exécutifs provinciaux, la réduction du train de vie des membres des institutions politiques et des avantages qui leurs sont dus au titre des fonds spéciaux ou des fonds secrets de recherche.

Pontien Junior Lushiku

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?