Goma : JED alerte sur l’interpellation d’un journaliste sur les installations de la police

Journalistes en danger ( JED), alerte les autorités sur l’interpellation d’un journaliste à Goma ce 24 juillet 2020, dans les installations de la police pour un reportage publié sur les réseaux sociaux.

D’après les informations recoupées par JED, Aimé Paluku , journaliste à la Radio Nationale Congolaise (RTNC), antenne locale de Goma, est détenu, depuis le matin, dans le cachot du département de renseignements généraux de la police nationale congolaise.

Dans cet élément qu’il a publié sur les réseaux sociaux, il montre un conducteur de transport en commun qui dénonçait la tracasserie récurrente dont sont victimes les conducteurs de la part des agents de la police de circulation routière.

A en croire ce conducteur, la somme d’argent récoltée par ces agents de la police s’écrirait à la restauration des généraux venus de Kinshasa en citant nommément le Général Awashango, inspecteur général des renseignements de la police nationale congolaise.

Aimé Paluku est gardé à la police pour n’avoir pas donné les coordonnées du conducteur interviewé.

Contacté par JED, M. Polydor Omokoko, Commissaire supérieur chef de département de renseignements généraux de la police nationale congolaise /Goma, a confirmé le fait reproché au journaliste et affirme que le journaliste n’a pas donné la bonne information.

JED exprime sa profonde indignation face à l’interpellation du journaliste dans les installations de la police et appelle les responsables locaux de la police de ne pas juger un  » délit de presse « , s’il y en a, à la place des instances habilitées en la matière.

F.O

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?