Jour : 27 juillet 2020

Covid-19: la police reprend le contrôle strict des masques.

Dès ce mardi 28 juillet, la police va recommencer à contrôler le port obligatoire de masque .

 » La police sera à l’oeuvre ce mardi 28 juillet pour le contrôle strict des masques. Ils doivent être portés correctement et obligatoirement », a indiqué le commissaire provincial de la police nationale congolaise de la ville de Kinshasa.

Le Général Sylvano Kasongo lors de son interview accordée à Top Congo, affirme que toute personne qui ne va porter de masque devra payer une amende de 5000 francs congolais.

Il convient de rappeler que Kinshasa est l’épicentre de la Covid-19 en République démocratique du Congo avec 5459 cas confirmés.

Jacques Malanda.

Kasaï central : les nutritionnistes réclament leur droits

Au cours d’un entretien avec Replik.cd, Honoré Kasonga, nutritionniste de la ville de Kananga présente un sentiment de désolation du fait que les postes de nutritionnistes sont occupés par des médecins et infirmièrs.

« La malnutrition gangrène le territoire kasaïen, car c’est une zone post confit.
Il faut alors des spécialistes en la matière pour relever le défi », indique-t-il

Kasonga déclare que certaines démarches sont initiées auprès des autorités pour arriver à résoudre ce problème.

Il faut rappeler que dans beaucoup des centres et hôpitaux de la ville de Kananga, on remarque l’absence totale des nutritionnistes formés alors qu’ils sont nombreux sur ville.

Pontien-Junior Lushiku

Béni :La compassion du monde remerciée pour la victoire sur Ebola

La reconnaissance communautaire de ceux qui ont combattu a été officiellement manifestée ce lundi 27juillet 2020 à Béni. Après la proclamation de la fin de la 10e épidémie d’Ebola,la communauté de Béni s’est organisée pour remercier symboliquement les partenaires tant locaux, nationaux qu’étranger qui ont accepté d’appuyer la lutte contre Cette épidémie .

Le consortium conseil urbain de la jeunesse de Béni, l’Université de l’avenir du Congo et le bureau d’étude sur les relations internationales ont organisé à Béni une cérémonie de couronnement communautaire des personnalités et organisations qui enduré la lutte jusqu’à la fin de cette 10e épidémie .

Les brevets et trophées ont été décernés à des personnes physiques dont les expatriés qui ne sont plus dans le milieu et à des organisations qui n’ont pas lâché prise malgré les difficultés.

Selon Djimy Kamate Kighoma, l’un des organisateurs, la communauté de Béni reste reconnaissante de la compassion du monde pour vaincre Ebola.

KAWA Ngoy Erick

Covid-19 : le Centre d’isolement aménagé par l’OIM ne reçoit que des cas non-sévères

Dans le cadre de son appui à la lutte contre la pandémie du Coronavirus, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) précise que le Centre d’isolement inauguré le week-end dernier à Kinshasa ne recevra que des cas non-sévères de covid-19.

Selon le coordonnateur à la division santé de l’OIM, ce Centre est le fruit d’un partenariat entre l’OIM et la République Démocratique du Congo (RDC), à travers son Ministère de la Santé. Le projet a été rendu possible grâce à l’appui financier des gouvernements d’Allemagne et du Canada.

«Ce site a été aménagé dans le but d’assister le gouvernement de la RDC dans ses efforts de prise en charge des personnes infectées et de limitation des cas positifs à Kinshasa, en
venant à bout de cette pandémie», a expliqué le Coordonnateur Ernest de la division santé de l’OIM.

L’OIM soutient les autorités congolaises dans leurs efforts de prévention et de contrôle de Covid-19 en apportant une assistance technique, depuis l’annonce de la maladie.

« Le Centre dispose dans un premier temps de 100 lits, des latrines, d’une salle de réunion et d’un laboratoire, y compris des équipements pour la sécurité et la protection du personnel médical », a indiqué le Coordonnateur de la division santé de l’OIM, Ernest.

Le site comprend également deux blocs pour les patients hommes et deux blocs pour femmes. Le laboratoire permet d’effectuer des tests Covid-19 et autres tests de base. Le Centre possède notamment d’une petite pharmacie et d’un endroit de prise en charge temporaire en cas de dégradation d’un malade nécessitant des soins inclusifs dans un hôpital de référence.

Pour sa part, le Coordonnateur du Secrétariat Technique du Comité
Multisectoriel de la Riposte à la Covid-19 en RDC, Dr Jean- Jacques Muyembe a déclaré que «ce Centre est une illustration de l’anticipation sur les mesures de prise en charge des malades étant donné qu’on ne connait pas la fin de la maladie « .

Le centre a été inauguré par le Conseiller du ministre de la Santé, empêché.

Dans sa plaidoirie, le Coordonnateur de la division santé de l’OIM a demandé aux partenaires de toujours continuer à mobiliser les moyens pour subvenir aux potentiels besoins.

Édouard Ba

Lutte contre la corruption : Félix Tshisekedi appelé à restaurer la Cour des comptes

Pour une véritable lutte contre la corruption en République démocratique du Congo, l’observatoire de la dépense publique ( ODP) invite le Chef de l’État Félix Tshisekedi à démarrer le processus de restauration de la Cour des comptes.

Dans son plaidoyer adressé à Félix Tshisekedi ce lundi 27 juillet 2020, l’ODP dit avoir pris connaissance des récentes nominations par ordonnances présidentielles, de l’inspecteur général et chef de l’inspection général des finances, l’exécutif de la cellule Nationale de renseignement financier( CENAREF) et l’équipe de prévention et de lutte contre la corruption ( APLC).

L’observatoire de la dépense publique invite pour l’instant, Félix Tshisekedi à mettre en oeuvre la loi organique portant organisation et fonctionnement de la Cour des comptes qui, est un organe spécialisé en matière des finances publiques.

L’ODP fait remarquer que depuis son accession à l’indépendance, la RDC n’a pas encore été doté d’une Cour des comptes complètement installée et stable.

 » L’organisation d’une première Cour des comptes après l’indépendance remonte de 1963. Cette Cour qui était régie par la loi du 16 avril 1963″ rappelle l’ODP

Par ailleurs, l’observatoire de la dépense publique relève que bien qu’innovant, l’actuelle loi qui régit la cour des comptes ( loi organique n° 18/ 024 du 13 novembre 2018, portant composition, organisation et fonctionnement de la Cour des comptes) n’a jamais été appliquée.

Pour rappel, la Cour des comptes a pour rôle de contrôler la gestion des finances de l’État, des biens publics ainsi que les comptes des provinces, des entités territoriales décentralisées ainsi que des organismes publics, elle vérifie à posteriori, sur pièce et ou en cas de besoin, la régularité des opérations exécutées bien par l’ordonnateur que par le comptable public, en matière de recettes, de dépenses et de trésorerie retracée dans la comptabilité du pouvoir central.( cfr article 180 de la constitution).

F.O

Culture : le couple Buloba célèbre le 35e anniversaire de leur union

Maman Georgette Buloba a rendu gloire au Seigneur pour le 35 ème anniversaire de leur mariage, ce dimanche 26 juillet. « J’ai la joie de célébrer la 35 ème année de mariage sous la grâce divine, je ne manquerai de dire merci, car les docteurs pensaient que j’allais rendre l’âme à l’âge de 15 ans, et me voici totaliser aujourd’hui 62 ans « , a-t-elle déclaré.

La servante de l’Éternel a remercié son père spirituel, le patriarche Charles Nkelani qui ne cesse de l’édifier et à promis le prochain album dans les jours à venir.

Pour rappel , le couple Buloba est parmi ceux qui ont marqué l’histoire de la musique chrétienne les années 80 , 90.
Felly MPONGO

Urgent ! : Willy Bakonga réaménage le calendrier scolaire

Au cours d’un point de presse organisé ce lundi 27 juillet dans son cabinet de travail, le ministre de l’Epst Willy Bakonga vient de dévoiler le calendrier réaménagé de la reprise des cours, essentiellement pour les finalistes des écoles primaires et secondaires.

Selon ce calendrier réaménagé, la reprise est prévue pour lundi 03 août et la clôture de l’année 2019-2020 est fixée au 03 septembre 2020.

« C’est un mois de reprise des cours. Sur 26 millions d’ élèves, seuls 3 millions vont reprendre le chemin de l’école ce lundi 03 août », a-t-il indiqué.

En ce qui concerne le test national de fin d’études primaires (TENAFEP), il est confirmé du 13 au 14 août. L’examen d’État sera organisé du 24 au 27 août.

Pour les hors sessions ; la dissertation est prévue le 17 août et le français oral du 19 au 22 août 2020.

Il sied de noter que pour les frais de participation au TENAFEP, seules les écoles privées qui payeront les frais de participation, les écoles de l’État et conventionnées sont dans la logique de la gratuité de l’enseignement.

« Mais au contraire, pour les examens d’État, toutes les écoles payeront les frais fixés par les gouverneurs des provinces », martèle le patron de l’EPST.

Willy Bakonga a insisté sur les mesures barrières qui doivent être respectées. « Chaque école mettra à son entrée des conditions de mesures barrières, notamment le prélèvement de la température, le port obligatoire du masque ainsi que le lavage des mains », a-t-il ajouté.

A la question de savoir le sort des classes montantes, Willy Bakonga précise que la reprise des cours des classes montantes n’est pas encore à l’ordre du jour. « Le gouvernement réfléchit sur cette question », conclut-il.

LM

Vital Kamerhe reste en prison.

La Cour d’appel de Kinshasa / Gombe a examiné pendant 2 jours la demande de la liberté provisoire de Vital Kamerhe et decide que: « Vital Kamerhe reste en Prison ».

Le directeur de cabinet du Président de la Rdc est condamné à 20 ans de travaux forcés. Il a demandé à plusieurs reprises sa liberté provisoire mais jusqu’à présent il n’a jamais obtenu gain de cause.

Jacques Malanda.

Norbert Basengezi a visité Vital Kamerhe à la prison

L’ancien vice-président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), Norbert Basengezi a rendu visite à Vital Kamerhe ce dimanche 26 juillet au centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (CPRK).

L’objet de la visite de Norbert Basengezi est d’encourager le directeur de cabinet du Chef de l’État congolais à croire en la grâce divine.

 » J’ai rendu visite, ce dimanche 26 juillet 2020, une visite de réconfort à mon frère Vital Kamerhe au CPRK ex prison de Makala. Je l’ai encouragé à continuer de croire en la grâce divine, la même qui a été accordée à Joseph en Égypte, au prophète Daniel et à Nelson Mandela. Nous gardons espoir pour l’avenir », a indiqué Norbert Basengezi sur son compte Twitter.

Jacques Malanda.

Lubumbashi : échauffourées entre la police et les Wewa

Un groupe de motocyclistes autrement appelés « Wewa » était dans la rue le matin de ce lundi 27 juillet, brûlant des pneus et troublant la circulation sur le Boulevard Msiri à la hauteur de Express.

Ils ont protesté contre la mort d’un de leurs, tué sur la route Kasenga et sa moto emportée par les hommes en armes.
Le trafic sur ce boulevard qui mène vers l’aéroport de la Luano est resté perturbé toute la matinée.

Des pneus brûlés, sur la chaussée par ces chauffeurs des taxi-motos en colère, ne permettent plus la circulation des véhicules.

L’ arrivée des éléments de la police a suscité des troubles entre les deux parties. Les motocyclistes ont été finalement dispersés aux coups des gaz lacrymogènes et le cadavre a été récupéré par la police pour la morgue de l’hôpital de Sendwe.

Les troubles de ce lundi interviennent un jour seulement après ceux enregistrés au Quartier Kamasaka dans la périphérie de la commune Annexe où il a été noté, dimanche un mort et deux blessés. La population de ce coin a été aussi dans la rue dimanche 26 juillet pour manifester contre l’insécurité qui a élu domicile dans la ville de Lubumbashi et ses environs depuis plusieurs mois. La police affirme avoir ouvert une enquête pour déterminer les responsabilités.

Rédaction

MAMBASA : 5 corps sans vie des agriculteurs découverts à Mapimbi

il s’agit des corps en décomposition très avancée découverts dimanche dans la soirée à Mapimbi, localité du groupement de Bangole en chefferie de Babila Babombi, Territoire de MAMBASA Province de l’ituri.

Selon les enquêtes de l’ONG convention Pour le Respect des droits humains CRDH MAMBASA, les cinq personnes tuées, étaient parmi les victimes des massacres du mois de mars dernier qui n’ont pas eu le temps d’être enterré.

L’enterrement collectif a eu lieu sur le lieu de la découverte tard dans la soirée ajoute, Kasereka Sivamwenda responsable de la CRDH MAMBASA en Ituri.

Kawa Ngoy Erick

Vital Kamerhe souffrirait d’une insuffisance respiratoire.

Le président de l’Union pour la Nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe aurait des problèmes de santé respiratoire. Cela est dû aux mauvaises conditions carcérales de la prison centrale de Makala.

 » Vital Kamerhe a toujours été malade, suivi par les médecins. Sa santé ne s’accommode pas avec l’état où il est placé. Il développe actuellement une insuffisance respiratoire », a déclaré Me Kabengela Ilunga, chef du collectif des avocats de Kamerhe.

Les conseils de Vital veulent à tout prix obtenir la liberté provisoire du directeur de cabinet du Chef de l’État de la République démocratique du Congo.

 » Nous avons demandé sa mise en liberté provisoire et les juges d’appel vont nous répondre le lundi 27 juillet 2020. Contrairement à ce qui se raconte, Vital Kamerhe n’est pas à ce jour transféré dans un hôpital. Il est toujours à Makala », précise Me Jean-Marie Kabengela Ilunga.

Jacques Malanda.

Massacre de Kipupu: Martin Fayulu sollicite une enquête internationale.

Le président du parti « Engagement citoyen pour le développement (ECIDE) », Martin Fayulu s’est dit consterné par le massacre de plus de 200 personnes à Kipupu, dans le Sud- Kivu.

« Les massacres à répétition des populations, la destruction de leurs villages et les pillages de leurs biens qui viennent de culminer avec cet événement, participent à un plan de déstabilisation de cette partie du pays et notamment que nos compatriotes sont laissés sans défense et abandonnés à leur triste sort », indique Martin Fayulu dans sa déclaration publique.c’est

A cet effet, le président de l’ECIDE demande une enquête internationale pour punir les commanditaires de ces crimes.

 » Ces graves crimes contre l’humanité ne doivent pas rester impunis. Leurs commanditaires et auteurs directs doivent répondre de leurs actes. Une enquête doit impérativement être diligentée », a conclu ce membre du présidium de la coalition Lamuka.

Jacques Malanda.

Gentyni Ngobila dote les administrations communales de Kinshasa d’une connexion internet.

Dans le cadre du projet Shoolap, le
gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila veut doter toutes les administrations communales de sa province d’une connexion internet.

Commencée depuis le samedi 25 juillet dans la commune de Masina, l’installation d’un kit Vsat va se poursuivre ce lundi 27 juillet dans le district de la Tshangu, plus précisément dans les communes de Kimbanseke, Maluku, Ndjili et N’sele.

 » cette connexion gratuite Wifi permettra aussi bien aux élèves qu’au reste de personnes de cette ville à faire de recherches sur internet sans débourser les moindres frais », a indiqué le gouverneur de la ville province de Kinshasa.

Jacques Malanda.

Covid-19: 190 guéris, 13 cas confirmés en RDC

La République démocratique du Congo a enregistré ce dimanche 26 juillet 190 nouvelles personnes guéries de la Covid-19, 13 nouveaux cas confirmés dont 6 à Kinshasa, 5 dans le haut- Katanga et 2 au sud-kivu ainsi que 4 décès.

Le cumul est de 8844 dont 8843 cas confirmés et 1 cas probable, 5700 personnes guéries et 208 décès dont 207 cas confirmés et 1 cas probable.

Sur les 26 provinces que compte la Rdc, 15 provinces sont touchées par la covid-19.

Kinshasa 7459 cas
Kongo -centrale 359
Sud-kivu 286
Nord-Kivu 282
Haut-katanga 275
Lualaba 75
Ituri 75
Tshopo 24
Haut-uele 20
Kwilu 6
Équateur 5
Sud- ubangi 4
Haut-lomami 1
Kasaï 1
Kwango 1

Jacques Malanda.

Les ex- combattants du M23 sollicitent la mise en oeuvre de l’accord de Kigali au gouvernement congolais.

Les ex-combattants du mouvement du 23 mars(M23) vivant au Rwanda demandent au gouvernement congolais d’accélérer la mise en œuvre de l’accord de Kigali, la feuille de route y relative et penser à leur rapatriement.

Ces ex-combattants disent suivre avec consternation les informations diffusées par les réseaux sociaux et autres médias sur la situation sécuritaire en territoire de Rutshuru relatives aux attaques attribuées aux individus se revendiquant de l’ex-M23.

Par ailleurs, les ex-combattants saluent et soutiennent les efforts des Chefs des États congolais et Rwandais, Félix Tshisekedi et Paul Kagame qui ont facilité la signature de l’accord de Kigali, signé le 12 /07/2019 à Kigali et une feuille de route a été établie le 28/10/2019 sous la facilitation du gouvernement rwandais.

le Président Bishop Jean Marie Runigu Lugerero dénonce l’implication ce dernier temps d’un groupe armé assimilé aux M23 aux affrontements contre les FARDC à Rutshuru où se trouvent aussi des ex- combattants du M23 en attente de la mise en oeuvre de l’accord du cadre d’Addis-Abeba.

Jacques Malanda.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?