Lutte anti-corruption :Félix Tshisekedi appelé à fouiner dans le passé

Dans un communiqué de presse publié ce mardi 28 juillet 2020 dont une copie est parvenue à la rédaction de Replick.cd, la campagne  » le Congo n’est pas à vendre » demande au Président de la République, Félix Tshisekedi de fouiner dans les dossiers Gecamines, CNSA, Bukanga Lonzo et autres.

Selon le contenu de ce communiqué de presse, les mouvements citoyens et organisations de la société civile réunis au sein de la coalition » Congo n’est pas à vendre » regrette que la matérialisation de l’élan de changement de mode de gestion contenu dans presque tous les discours prononcés par le Chef de l’État Félix Tshisekedi tant au niveau national qu’international soit freinée, faute d’actions concrètes sur le terrain. Cela risquerait d’annihiler cette détermination à exorciser notre pays de ce fléau qui l’a plongé dans un marasme économique favorisant la gabegie financière, créant ainsi un déséquilibre total entre les gouvernants et gouvernés, ce qui plonge ce dernier dans la pauvreté », décrie Congo n’est pas à Vendre.

Par ailleurs, CNPAV rappelle à Félix Tshisekedi, l’existence de plusieurs dossiers de corruption non- élucidés jusqu’à ce jour et qui continuent d’alimenter les débats au sein de l’opinion publique qui, du reste demeure dans le scepticisme de voir cette noble lutte contre la corruption restée un voeu précieux.

Parmi les dossiers graves de corruption soulevés par la coalition « Congo n’est pas à vendre », il y a notamment ;

-Dossier GECAMINES où 128 millions d’euros ont été volatilisés et dont une enquête a été ouverte au sein des juridictions sans que l’affaire ne soit fixée devant le Tribunal.

  • Dossier CNSA : 3.087.630 USD ont été décaissés pour payer la prime et les salaires de 18 membres non actifs depuis plusieurs mois.

-Dossier 15 millions de dollars de la décote sur le remboursement du manque à gagner des opérateurs pétroliers.

  • Projet Bukangal Lonzo : où des millions de dollars ont été investis sans que la population ne puisse bénéficier correctement des retombées de cet investissement.

  • Dossier de la fibre optique , dossier de Luxe de modernisation du sénat, dossier FPI , dossier MIBA, dossier SEMLEX où la traçabilité de 65 USD sur les 185 reste hypothétique.

F.O

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?