3 mars 2021

Haut-Katanga : l’ultimatum des pétroliers fait peur

Dans la province du Haut Les opérateurs Katanga, les opérateurs économiques du secteur pétrolier de la zone Sud menacent d’aller en grève, dès le jeudi 6 août prochain. Ils ont donné cet ultimatum, à travers la Fédération des Entreprises du Congo ( FEC Haut-Katanga), lundi 3 août, à Lubumbashi.

Les pétroliers reprochent au gouvernement central de n’avoir pas fixé la nouvelle structure des prix suite à leur demande. A l’issue de la réunion, qui a mis ensemble la FEC Lualaba et celle du Haut-Katanga ainsi que les représentants des sociétés pétrolières de deux provinces, un communiqué a été rendu public.

« Les Sociétés pétrolières, réunies au sein de la Fédération des Entreprises du Congo, informe l’opinion nationale particulièrement celle de l’ex-Katanga et celle de l’ex-Kasaï, qu’elles procéderont, à partir du jeudi 6 août 2020, à la suspension de leurs services de distribution et de stockage des produits pétroliers. Cette cessation de travail ira jusqu’à la publication par le ministère de l’Economie nationale de la nouvelle structure des prix des produits qui tient compte de l’évolution actuelle des paramètres de l’environnement économique national et international », a indiqué ce communiqué.

Ils précisent qu’en l’absence de la prise en compte de ces revendications, la décision de suspendre les services de distribution et stockage des produits pétroliers prendra effet le jeudi 6 août 2020.

Dans la ville de Lubumbashi, cet ultimatum est pris très au sérieux. La population s’inquiète des conséquences.

Rédaction

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?