7 mars 2021

Des écoles publiques sans enseignants à Lingwala

La reprise des cours dans la capitale est effective, selon la ronde faite par l’équipe rédactionnelle de REPLIK. Si dans la Commune de Kinshasa et Barumbu les élèves finalistes sont joyeux de reprendre le chemin de l’école, ailleurs dans la commune voisine de Lingwala, le climat est morose.

Dans les écoles privées, les choses évoluent bien et tout le monde en place. Les gestes barrières sont bien respectées. Le directeur de discipline de l’école Saint Jean-Marie est heureux de revoir ces apprenants :  » Ma joie est à son comble de retrouver mes enfants finalistes. Nous sommes heureux de constater que personne n’est décédé de la Covid- 19, Dieu soit loué ! « , se félicite-t-il.

Même ambiance chez les élèves ravis.  » Nous sommes heureux de nous retrouver après quatre mois de silence nous imposé par le Coronavirus « , indique Maravillha Ndongi, finaliste au Lycée Kabambare, dans la commune de Kinshasa.

Dans la commune de Lingwala, l’école Baptiste, Loboko la ye, Maman Elika ont reçu quelques uns de leurs élèves, mais aucun enseignant ne s’était encore présenté jusqu’à 9h00 où cette information est rédigée. Pour certains enseignants, le syndicat des enseignants du Congo (SYECO) dit non à la reprise des cours ce lundi 10 août, étant donné que leurs revendications ne sont pas encore prises en compte.

Le SYECO réclame la paie de nouvelles unités (NU).

Edoba

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?