Docteur Mukwege sous menacé de mort

Une ONG dénommée Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI), œuvrant
pour la promotion de la paix et la protection des défenseurs des droits humains, a alerté l’opinion locale,
provinciale, nationale et internationale quant à la persistance des menaces à l’égard du Prix Nobel de la
Paix 2018, le Docteur Denis Mukwege, Médecin Directeur de l’Hôpital Général de
Référence de Panzi, au Sud-Kivu.

D’après les informations recoupées par PPI, Denis Mukwege a commencé à recevoir des menaces par SMS et des audio, au lendemain de la publication, le 26 juillet 2020, sur son compte Twitter,
d’un message condamnant les tueries de 15 personnes civiles et la disparition d’au moins 205 autres, à Kipupu dans le
territoire de Mwenga, à quelques kilomètres de la commune de Minembwe, la nuit du 16 au 17 juillet
2020.

Les dernières informations parvenues à PPI renseignent que ces menaces ne font que s’accentuer et le
Prix Nobel se sent de plus en plus en danger ainsi que certains de ses proches.
PPI, note que le compte Twitter de Denis Mukwege, auquel se réfèrent les personnes qui sont en
train de le menacer, jusqu’à le qualifier de tous les maux, « n’a indexé aucune personne et moins encore
une quelconque communauté, excepté peut-être l’instabilité de la conscience de certaines gens se
reconnaissant bénéficiaires de l’impunité après des crimes odieux commis dans le temps et qu’ils
continuent à perpétrer à l’Est de la RDC ».

Se rappelant de la tentative d’assassinat, ratée contre Denis Mukwege, le 25 octobre 2012,
à son domicile à Bukavu, PPI condamne avec la dernière énergie ces nouvelles menaces et appelle à
l’implication des autorités congolaises et la communauté internationale pour renforcer sa sécurité et
mener des enquêtes afin de retrouver les auteurs matériels et intellectuels de ces menaces pour qu’ils soient punis, conformément à la loi.

PPI invite en plus, tout le peuple congolais à se lever comme un seul homme pour barrer la route à ce plan diabolique, « entendu que le Prix Nobel de la Paix Denis Mukwege est un patrimoine national et mondial que nous sommes appelés à protéger ». « Ne devient pas Prix Nobel de la Paix qui
le veut », dit-on.

En définitive, cette ONGDH invite de manière particulière les différentes communautés vivantes dans les territoires d’Uvira, Fizi et Mwenga à privilégier la
cohabitation pacifique, tout en se désolidarisant de certaines personnes qui les poussent à la violence, en lieu et place de la consolidation de la paix, le respect des droits humains et la lutte contre l’impunité », a appelé le Directeur des Programmes PPI/RDC.

La population de Panzi invite le gouvernement central à sécuriser Mukwege.

Edoba

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?