Sud-Kivu: Au moins 128 morts et 110.000 personnes déplacées entre février 2019 et juin 2020

D’après le rapport publié mardi 10 août 2020 par le Bureau conjoint des Nations-Unies aux droits de l’homme, ( BCNUDH), au moins 128 personnes dont 21 femmes et 7 enfants ont été tuées dans la région des hauts Plateaux, dans la province du Sud-kivu entre février 2019 et juin 2020. 42 femmes et 5 enfants violés et plus de 11 milles déplacés suite aux violents affrontements entre les groupes armés et les FARDS.

Selon ce rapport du Bureau conjoint de l’ONU, cette partie de la RDC connait des cycles de violences inter communautaires de longue date liés à la transhumance et à l’accès à la terre.

Ce cycle d’attaques, indique le rapport, se poursuit, au moins 32 autres civils ont été tués dans la zone, dont 15 dans une attaque contre Kipupu et 4 autres villages dans le territoire de Mwenga le 16 juillet tel que documenté par une mission effectuée sur place avec le soutien de la MONUSCO

La représente du secrétaire général des Nations-Unies, Leila Zerrougui, a par ailleurs souligné que, la violence n’est ni une option viable, encore moins une solution pour résoudre les griefs qui peuvent exister entre les communautés.

Elle a en autre condamné les discours des haines et les appels à la violence lancés depuis la RDC comme depuis l’étranger qui sont inacceptables et exposent leurs auteurs à des poursuites

F.O

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?