7 mars 2021

Lubumbashi : la société civile réagit face au fameux attentat

Dans la ville cuprifère de Lubumbashi, les inquiétudes vont grandissantes concernant les services d’intelligence. Après le prétendu « attentat contre le Vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur Gilbert Kankonde », le cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga sort de son silence et recadre les choses.

Dans un document rendu public ce vendredi 14 août 2020, la société civile du Haut-Katanga dit avoir vécu en date du 13 août, l’arrestation de trois militaires armés, en tenu civile au niveau de Karavia Pullman Hôtel et précise que ces trois militaires non-apparents incriminés sont de la 22ème région militaire, commis à la sécurisation du Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur.

La société civile du Haut- Katanga met en garde tous ceux qui veulent passer le Haut-Katanga comme province hostile au régime de Félix Antoine Tshisekedi, Président de la République.

“Demandons à toute la population de privilégier la cohésion et la paix, surtout ne pas suivre les propos des réseaux sociaux”, tance le cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga

Le cadre de concertation de la société civile du Haut-Katanga invite les services de sécurité à bien coordonner les opérations sur terrain afin de mettre fin à ce genre de confusion.

Edoba

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?