8 mars 2021

Epreuves d’Etat : RECIC exige des sanctions contre les écoles qui demandent plus de 85000 FC aux finalistes

Les dates des différentes épreuves d’Etat pour finalistes sont déjà connues. Les épreuves préliminaires sont prévues au 31 août et du 7 au 10 septembre 2020.

Si certaines écoles demandent 200.000 FC pour les deux sessions, d’autres vont jusqu’à 250.000 FC. Selon jean Michel Mvondo, secrétaire exécutif du réseau d’éducation civique au Congo (RECIC), cette situation est inacceptable. Parce que l’Etat existe et que les pauvres parents viennent d’une d’une grande crise économique mondiale due a la covid 19. « On ne peut pas défier l’Etat, tous les chefs d’établissements scolaires qui ont exigé plus de 85000fc aux élèves finalistes doivent être démis de leurs fonctions et déférés devant la justice « , a déclaré le numéro un de cette structure de la société civile au cours d’un entretien exclusif accordé à replik.cd ce samedi 22 Août 2020 dans son bureau de travail .

Il invite par ailleurs le ministère de l’EPST à déployer les inspecteurs sur terrain pour décourager d’avantage ces actes qui enrichissent illicitement ces individus au mepris de la loi du pays.

Jean Michel compte également descendre encore sur terrain avec ses poulains pour sensibiliser ses concitoyens éducationnels à la prise de conscience pour l’avancement de notre pays .

Il convient de noter que le RECIC fait partie de la synergie « Congo n’est pas a vendre  » qui réunit d’autres acteurs de la société civile pour lancer les messages de sensibilisation pour la lutte contre la corruption.

Joseph Kayembe

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?