Le chef de l’Etat avait confié à l’Inspection Générale des finances la mission d’encadrement des régies financières. Celui-ci a produit des effets, tel que la mobilisation des recettes de toutes les régies financières. Cette mission consiste à veiller à l’authodocties financière et au respect de procédure de décaissement ainsi que l’affectation d’une manière rationnelle des finances publiques.

Il sied de rappeler que la DGDA, la DGI,la DGRAD a connu l’augmentation des recettes, partant du mois d’Aout jusqu’au moi de novembre.

A en croire le chef de service de l’Igf, Jules Alingete , cette rencontre avec Jacques Kyabula s’inscrit dans le cadre de concertation entre la province du haut Katanga et l’Inspection générale des finances.

Cette concertation, selon l’IGF, chef de service Jules ALINGETE, s’insère dans le processus de la mise en application de la chaine de dépense provinciale.

« L’Igf était allée à Lubumbashi l’année dernière pour encadrer le service provinciale chargée de la mobilisation des recettes et examiné la possibilité de mettre en place une chaine de la dépense. Etant arrivé à la fin, les deux partis ce sont retrouvées pour matérialiser ce projet très important dans le cadre de la bonne gouvernance. Aussi ils vont échanger sur la recommandation de l’Igf formulée l’année passée sur la mobilisation des recettes dans cette province. La présente rencontre s’insère dans le cadre d’examiner la recommandation de mobilisation des recettes au haut katanga ainsi que la possibilité de la mise en place la chaine de dépense provinciale. » a martélé le chef de service Jules ALINGETE.

pour sa part ,le gouverneur de la province a rappelé que lors de la dernière conférence des gouverneurs présidée par le Président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI, il leur a été recommandé en tant que gouverneurs des provinces, de matérialiser avec l’Igf de la chaine de la dépense pour une bonne gouvernance de la gestion gestion financière de la province.

« c’est pour cette raison que nous sommes en concertation avec l’igf, parce que nous pensons que quand nous gérons nous devons toujours nous remettre en cause et nous devons toujours nous faire accompagner et l’igf aujourd’hui nous apporte son appui. » a souligné le numéro 1 du haut Katanga.

Jacques kyabula a aussi rappelé que lors de la dernière mission de l’IGF au haut katanga, les Inspecteurs des Finances avaient formulé des recommandations par rapport à l’accompagnement et il estime qu’il est l’heure d’ évaluer le travail et matérialiser pour mettre la chaine de la dépense en œuvre.

« Le premier conseil c’est que c’est non seulement le souhait du Chef de l’Etat, mais c’est aussi une recommandation de mettre en place la chaine de la dépense. La démarche est tout à fait noble, il faut que tous les gouverneurs soient en contact avec l’inspection générale des finances pour matérialiser cela. Parce que d’ici peu, nous serons évalués. Lors de l’évaluation, il faudrait que la chaine de la dépense soit respectée, c’est l’unique façon de prôner la bonne gouvernance dans notre pays. »tel est le conseil de Jacques kyabula.

Il a par ailleurs invité les congolais à avancer vers l’igf afin de matérialiser ce dont nous attendons de la République.

LM

Please follow and like us: