Désignée en juillet 2019, par le Conseil Permanent de la Francophonie, la République Démocratique du Congo, devait organiser les Jeux de la Francophonie en 2021. Mais suite à la Covid-19, cette grande manifestation de la Jeunesse francophone a été repoussée pour le mois d’août 2022.

En effet, plusieurs causes ont mis à mal l’organisation de ces jeux :
Il faut noter la sortie tardive du gouvernement Inlunkamba après près de Sept mois d’attente ;
La mise en place d’un comité d’organisation par le Ministre sortant de la coopération en violation de toutes les dispositions recommandées par l’organisation Internationale de la Francophonie, et le Comité International des Jeux de la Francophonie.
Avec l’avènement du Gouvernement Inlunkamba, le Comité a été mis en place, seulement, des ministres se sont mis à se disputer le leadership quant à l’organisation de ces Jeux. Résultat: aucun progrès.

Les instances parisiennes n’ont pas cessé de mettre la Pression sur le Président de la République, qui, à son tour n’a cessé de les rassurer sur sa volonté manifeste d’organiser cet événement. Avis que partage foncièrement la Secrétaire Générale à la Francophonie, Louise Mushikiwabo.

Le Coup de Poing du Président de la République

En effet, c’est le coup de poing du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui donne une nouvelle image de l’organisation de ces jeux, avec la nomination de son Haut Représentant à ces Jeux, Didier, chargé de coordonner l’organisation de ces jeux. Désormais, les choses ne vont plus comme avant. L’une des preuves, c’est le lancement des préparatifs de participation de la RDC à ces jeux effectués le 30 mars à Kinshasa, en Présence de Jean Marc Kabund, premier vice Président de l’Assemblée Nationale. le Président de la République s’investit à fond pour la réussite de cet événement.
Cependant, certains aigris, ayant raté la sauce, se constituent en peau de banane pour empêcher la bonne exécution de la mission assignée à Didier Tshiyoyo. Certains Journalistes l’ont vilipendé dès le premier jour de sa nomination, sans argument convaincant. Peu importe, le Chef de l’État Félix Tshisekedi s’est engagé résolument dans la réussite de ces jeux qui vont rassembler des jeunes de 18 à 35 ans en disciplines sportives et artistiques venus de toute la Francophonie.

Il y a lieu de rappeler que la RDC a été désignée en catastrophe, après le désistement du Canada. Les jeux de la Francophonie s’organisent quatre ans après. La dernière édition a eu lieu, en Côte d’Ivoire.

Henriquet MFUTILA

Please follow and like us: