Dans son message de circonstance, lors de la séance plénière de ce mercredi 07 avril 2021, le Président de la Chambre Basse du Parlement Christophe Mboso a invité la communauté internationale à se ranger du côté de la République Démocratique du Congo pour mettre fin à l’insécurité qui bat son plein à l’Est du Pays.

D’autres part, il appelle les députés nationaux à s’unir derrière le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour mettre fin à cette insécurité.

Un appel difficile à être entendu au regard des enjeux de la RDC.
Nul n’ignore l’implication de la communauté internationale dans la Lutte pour le retour de la paix au Congo, cependant, cette implication a produit quoi comme résultats ?

Avec l’arrivée de la Monusco, plus de 20 ans de présence, beaucoup de Congolais estiment les résultats ne sont pas encourageants. Les manifestations à répétition sur un éventuel départ de la Monusco en disent plus.
Christophe Mboso avait raison de demander aux élus de l’Est trempés dans les groupes armés de les quitter, car les premières victimes de ces atrocités sont leurs électeurs.

À l’heure actuelle, tout est clair comme de l’eau que ce sont surtout les richesses minières de l’Est du pays qui font objet de la convoitise internationale, d’où l’insécurité est interminable.

L’appel du Président Mboso est un appel de Coeur. Qui va l’entendre quand l’intérêt des uns et des autres sont menacés ?

Henriquet MFUTILA

Please follow and like us: