Election du futur président de la Ceni: Sur 8 confessions religieuses, seules 2 dont la Cenco et l’ECC sont hostiles à Denis Kadima pour des raisons inavouées.

Ils prônent la démocratie et la dépolitisation de la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) alors qu’eux-mêmes ne sont ni démocrates et se disent toujours apolitiques.

Il sied de rappeller que même lors de la désignation de Corneille Nangaa (le sortant), la Cenco avait séché la salle de discussions.
L’église catholique tient absolument la gestion de cette institution d’appui à la démocratie.

Mais nul n’ignore que l’église catholique de la RDC n’a jamais soutenu Félix Tshisekedi et aujourd’hui, elle montre de plus en plus ses penchants politiques qu’on ne pouvait imaginer.

Sur les huit confessions appelées à statuer pour désigner celui qui présidera aux destinées de la Ceni pour le futur, deux (Cenco et ECC) se montrent défavorables au choix de la majorité (Denis Kadima) qu’ils soupçonnent être proche de la présidence de la République.

Lecoeur Mutshipayi

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?