Insécurité à l’Est de la RDC :Kigali à nouveau sur le banc des accusés de l’ONU

Un nouveau rapport publié par les Nations unies accuse Kigali de financer les groupes armés à l’Est de la RDC. Ce rapport indique que le gouvernement rwandais alimente un réseau de contrebande de minerais importants tels que le coltan et l’or en finançant les rebelles dans les zones de conflits.

« De nouvelles révélations tirées dans ce rapport lors d’une procédure d’arbitrage d’investisseurs mettent à nu le rôle du Rwanda dans un réseau de contrebande de minerais acheminés illégalement dans la chaîne d’approvisionnement mondiale qui s’étend à la fabrication des téléphones portables, des ordinateurs et des bijoux », indique les Nations Unies.

Ces experts de l’ONU révèlent également que les exactions commises contre l’armée congolaise sont également orchestrées à partir du Rwanda tout en nuisant les efforts soutenus par les entreprises régionales qui tentent de régulariser ce commerce de minerais.

C’est un secret de Polichinelle que de penser le contraire, d’autant que chaque jour qui passe accrédité cette thèse. Alors même que Kigali continue de nier toute implication dans ce que tout le monde sait, aussi visible que le nez au milieu du visage.

Ce rapport utilise des photos, des entretiens avec des contrebandiers et d’autres sources pour documenter le trafic de minerais à travers la frontière vers ce voisin rwandais d’où ils sont exportés dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.
La dernière procédure d’arbitrage a inclus des témoignages de dirigeants de sociétés minières confirmant l’existence de ces activités contrebandières.

B.M.

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?