Accroître la sensibilisation au sein des églises

Pour le respect des principes de base d’une vie saine, des rencontres se succèdent à l’initiative du bourgmestre de Bandalungwa, Bayllon Thierry Gaibene, soucieux du mieux-être de ses administrés.

Jeudi 2 septembre 2021, l’autorité communale a convié quelques pasteurs exerçant dans le périmètre de sa circonscription administrative. La sensibilisation était au centre de la rencontre pour évoquer des sujets d’intérêt communautaire axés entre autres sur la désapprobation des nuisances sonores dont les églises dites de réveil sont des sources de production au sein des quartiers.

Il s’agissait pour l’autorité communale d’en limiter l’impact négatif. Lorsqu’un lieu de culte existe déjà pourquoi d’autres doivent en rajouter ? Toutes choses, comme l’a indiqué l’autorité communale, qui contribuent à la pollution ambiante provoquant une gêne diurne ou nocturnes tant décriées pour la collectivité.

Bayllon Thierry Gaibene a invité les pasteurs, leaders d’opinion, à persévérer dans la promotion des valeurs assorties de l’application de bonnes manières, un des soubassements du vivre-ensemble

Rappelant que la pandémie Covid-19 n’a pas encore dit son dernier mot, en dépit de l’allègement des restrictions, les mesures dites barrières demeurent de mise et surtout dans des lieux à grande densité humaine à l’instar des églises, l’autorité communale a insisté sur l’observance des pratiques tendant à l’éradiquer.

Par la voix d’un des hommes d’église, le pasteur Patrick Ngoi Musoko, tout en remerciant le bourgmestre pour tous ses efforts déployés pour le bien-être de ses habitants de sa commune, n’a pas dit autre chose en prônant une collaboration de tous les instants de la part de ses collègues en vue d’accompagner l’autorité communale dans l’exercice de la gestion de sa juridiction administrative.

Dans cette sorte d’exhortation, il n’a pas manqué de formuler le vœu qu’un émissaire soit dépêché, au cours des journées de culte, pour délivrer des messages allant dans ce sens.

Accroître la sensibilisation au profit de la communauté est le maître-mot qui a prévalu au cours de ces échanges. Au cours desquels, il a été mis en avant les efforts déployés pour l’assainissement de l’environnement qui a emporté l’adhésion de l’assistance qui a promis d’accompagner l’autorité communale dans cette tâche d’intérêt communautaire.

Au-delà de cet aspect évoqué au cours de cette entrevue, il s’est agi, en la fustigeant, de la commercialisation des pains sur une bonne partie de la plus grande artère (Avenue Kasa-Vubu) traversant la commune.

Cette activité commerciale, comme l’a constaté le bourgmestre de Bandalungwa, dans laquelle sont impliqués, très souvent à des heures indues, entre autres des enfants mineurs des compatriotes sous le drapeau localisant au camp Kokolo voisin. Lui qui a promis de saisir très rapidement la hiérarchie pour y mettre un holà.

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?