Croisade contre les détournements des deniers publics: »Nous avons adopté la fermeté comme mode de fonctionnement, en vue de décourager la concussion et les malversations », affirme Jules Alingete

L’Inspection générale des finances (IGF) s’est érigée en redresseur des torts pour le plus grand bien de la République en décourageant tous ceux qui manquent au devoir de leurs charges à travers les détournements des fonds publics.

Et les résultats probants enregistrés incitent à aller encore plus loin. C’est à cela que s’attelle Jules Alingete, chef de ce service rattaché à la présidence de la République, et ses équipes qui s’appliquent positivement à la tâche en s’attaqutant à toutes les formes de prévarication.

« Nous avions affaire à des gens qui sont nés dans la corruption et qui y ont grandi. Ils considèrent que la concussion et les malversations sont devenues des faits normaux. Nous avons opté pour la fermeté pour que nous puissions avancer », a indiqué Jules Alingete à l’AFP.

Avant de renchérir : »Les formes de vols que nous avons identifiées sont : des surfacturations, des rétro-commissions, des sorties de fonds non justifiées, la présentation de faux documents ou de pièces ayant des libellés qui ne tiennent pas la route (…) ».

Jules Alingete ne compte nullement renoncer, lui qui affirme « avoir la totale confiance du chef de l’État Félix Tshisekedi » qui lui a confié cette mission qui requiert une bonne dose d’impassibilité (sang-froid et courage), d’intégrité et d’éthique pour ne pas céder aux tentations diverses.

L’histoire dira s’il a pris le bon chemin ou pas. Mais pour l’heure, le premier responsable de l’IGF est crédité d’un travail appréciable salué par l’opinion au niveau nationale et bénéficiant par ricochet du soutien notamment du FMI. Ce qui n’est pas peu dire…

Par ailleurs, dans le souci de renforcer ses capacités opérationnelles, cette instance s’active à organiser des tests de recrutement d’agents pourvus des compétences diverses.

Ceux qui auront satisfait, sur la base des profils bien déterminés, seront affectés ici et là, à travers l’ensemble du territoire dans l’objectif de favoriser la bonne gouvernance dont le pays a grandement besoin pour son développement.

Bona MASANU

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?