Dossier Ceni:Après les turbulences dans les airs, place à l’atterrissage quelque peu mouvementé : Denis Kadima enfin !

C’est l’épilogue des moments d’intenses palabres qui a débouché finalement à la désignation de celui qui était attendu pour succéder à Corneille Nangaa et présider aux destinées de la Ceni, instance habilitée à reguler le processus électoral en RDC.

Période particulièrement agitée sur le front politique qui a mis en scène des antagonistes, au sein de la plate-forme religieuse et bien au-delà, qui ont montré des biceps.

Le débat a quitté une scène pour entrer dans une autre. Du Centre interdiocésain de la Gombe, le contentieux à pris la direction du Palais du peuple, tel que le prévoyaient les textes y afférents en cas de non consensus.

C’est en somme un ramdam déferlant qui a mis à nu certaines intentions volontairement affichées pour ne pas aller dans le sens attendu par le plus grand nombre des Congolais.

Ensuite, une fois au Parlement, cela a laissé la place à un vacarme assourdissant et continu manifesté par l’éclat des voix dont l’intensité était exaspérante.

Samedi c’était le dénouement de ce qui était devenu « Affaire Ceni », avec la désignation
comme à l’arrachée de Denis Kadima qui prend les commandes de la Ceni et tous les autres qui devront en composer le bureau. L’opposition devra donc pour compléter le tableau proposer des noms des délégués (3) qui y seront pour la représenter.

Leur entérinement ou non est désormais suspendu au bout du stylo du chef de l’État Félix Tshisekedi qui agira en dernier ressort.

Bien évidemment, la contestation a été très vive dans le camp de ceux qui s’opposaient farouchement depuis lors arguant que Denis Kadima « avait certes l’expertise avérée en la matière, mais son éthique laissait planer le doute quant à son impartialité ».

Avancerons-nous dans la direction souhaitée pour finalement sortir de l’ornière ou on devra replonger dans des anciens errements et éternelles contestations qui ne servent nullement la République ?

Le temps le déterminera. Cette fumée blanche spécialement attendue est enfin apparue du côté du Palais du peuple qui a bouillonné au point de ressembler à une arène des gladiateurs où tous les coups étaient permis…

Bona MASANU

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?