27 février 2021

Médard Kankolongo envisage les réformes électorales en dehors des institutions.

Le président du parti Congo en avant , Médard Kankolongo a tenu une matinée politique samedi 29 août à son siège situé dans la commune de Kinshasa.

Plusieurs points d’actualité ont été à l’ordre du jour. Au sujet des réformes électorales, le leader de Congo en avant invite le Chef de l’État à organiser une consultation avant les prochaines élections afin de trouver un consensus.

<< Nous ne voulons pas qu’on traite cette affaire au Parlement pris en otage par le FCC. Il est évident que le Président de la République invite la classe politique autour d’une table pour dégager un consensus afin d’organiser des élections apaisées, libres et transparentes >>, a-t-il fait savoir.

Médard Kankolongo met en garde la classe politique et la justice congolaise à ce qui concerne le procès Kamerhe. Le président de ce parti politique condamne le fais de déplacer Vital Kamerhe au centre Nganda pour des soins médicaux.

<< Comment Eddy Kapend qui a fait plus de 20 ans ne sort pas pour aller prendre des soins appropriés, seulement un détourneur qui n’a même pas totalisé un an commence à distraire les gens pour échapper à ses peines. Il doit retourner à Makala et nous allons aussi organiser des marches si ses partisans continuent >> , a-t- indiqué.

Congo en avant , parti qui lutte contre la corruption et les anti-valeurs invite la justice de poursuivre l’affaire Bukangalonzo et sollicite le dialogue au plus vite que possible pour atténuer la crise de l’heure.

Felly MPONGO

Please follow and like us:

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
× Comment puis-je vous aider ?