Le lundi 05 avril, aux environs de 23heures passées à plusieurs villes du pays étaient plongées dans le noir, suite à une interruption brusque d’électricité avant que le courant ne se rétablisse après.

Jusqu’au réveil, aucune communication précise n’a été fait sur ce cas qui a inquiété plus d’un Congolais.

La rédaction de replik.cd a tenté d’approcher des sources proches de la SNEL ce 06 avril, celles-ci parlent juste d’un « black out » sans en donner des motifs valables.

Les commentaires ont fusé dans tous les sens dans les réseaux sociaux sur cette coupure électrique, vécue il y a très longtemps.
Il est aussi vrai que la SNEL est toujours en perpétuel travaux au sein de ses différentes installations, mais communiquer et bien communiquer autour est la meilleure solution pour ne pas paniquer une population qui est déjà sous le stress de couvre-feu, l’attente du Gouvernement et d’autres réalités auxquels, cette dernière fait face.

Henriquet MFUTILA

Please follow and like us: